mercredi 21 septembre 2011

Interview de Christel LACROIX

Une folle idée m’est venue en me réveillant dimanche, je me suis dis pourquoi ne pas faire des interviews de nouveaux auteurs pas encore connus ou commençant à être connus.

Je me suis lancée dans l’aventure grâce à des écrivains que j’ai dans mes contacts FB.

La première personne qui a répondu à mon invitation est Christel LACROIX.



Vous ne la connaissez pas encore mais vous ne tarderez pas à entendre parler d’elle.




Le titre de son roman : ASTERIA RUBENS


Quatrième de couverture
“Un, deux, trois, quatre, cinq, cinq êtres humains, cinq personnalités,pétris d’amour, de faiblesse, de beauté et de vie : Sung, Sunnivan, Moana, Iloane, Terran, partis en voyage à l’autre bout du globe, se retrouvent dans un monde paradoxalement troublant. Au fil des pages, le futur, le passé et la réalité alternative des personnages s’entrecroisent, les liens de l’imaginaire et ceux du réel se trament en une étrange toile de fond. Le lecteur, retrouvant des fragments de son âme dans chaque personnage, va s’identifier à eux et affronter le doute qui mûrit inexorablement. Il craindra alors ne jamais répondre à ses interrogations et pourtant il essaiera car nul choix ne lui sera laissé”.


Voici mon interview

1/ Peux-tu me parler un peu de toi ?


Née à Castres dans le Tarn, j'habite actuellement un petit village près de la ville rose : Toulouse.
Ayant validé des études scientifiques comme Docteur en Pharmacie, j'ai travaillé en tant que chercheuse en Industrie, pour me construire petit à petit une vie d'écriture et devenir chercheuse de mots : en effet j'aime ce défi que l'auteur s'impose, cette exigence et cette pression jusqu'au point final.
Funambule de l'entre deux mondes, équilibriste sur le fil entre le réel et l'imaginaire, mes romans jouxtent la littérature de l'imaginaire sans jamais l'atteindre.



2/ Comment devient-on écrivain après des études de Docteur en Pharmacie ?

C'est tout simplement un choix de vie, la réalisation d'une passion dont la flamme a toujours brûlé en moi.



3/ Qui t’a donné le goût de la lecture ?

Mes nombreuses lectures dans tous les domaines et courants littéraires m'ont plongée très jeune dans cet univers épanouissant et magique qu'est celui de l'écriture.
Un petit faible quand même (allez, je l'avoue...) pour Bernard Werber.
Mon livre fétiche : Le Papillon des Etoiles




4/Comment t’es venue l’idée d’écrire ce livre ?


L'idée ne m'est pas venue. Elle a germé très tôt dans mon conscient et elle y a grandi précautionneusement. Les aléas des situations, les remous et les lames de fond de la vie,les rencontres fortuites enrichissantes ou déconcertantes ont fait que je n'ai pas pu réaliser mon projet, jusqu'au jour où j'en ai ressenti le profond besoin : ce jour-là je crois que j'ai écrit par nécessité vitale.




5/ Qu’est-ce qui a été le plus dur à l’élaboration du roman ? (les idées, les illustrations, l’éditeur …)

Les idées et les illustrations dormaient depuis longtemps, là-bas, au loin, dans mon imagination.
Sans hésitation aucune le plus difficile a été la recherche d'éditeurs …..
C'est une aventure périlleuse et j'ai frappé à toutes les portes : les grandes portes (Albin Michel, Grasset …..) comme les petites portes ….
Certains ont lu mon manuscrit, d'autres se sont contentés de m'envoyer une lettre de refus type.

Et j'ai eu la chance de croiser le chemin des Editions Kirographaires qui se sont intéressés à mes écrits.



6/ Qui est le créateur des illustrations sur ton livre et surtout dans le teaser ?

C'est moi qui aie réalisé les illustrations du Teaser.

Par pur besoin intrinsèque et parce que j'ai toujours aimé dessiner, j'ai illustré mon roman au fur et à mesure de sa rédaction, m'accordant une pause, un statu-quo dans son cheminement.



7/ Quelles ont été tes sources d’inspirations ? (une musique, un film, un auteur …)

Comme je l'ai dit précédemment, j'affectionne tout particulièrement l'univers de Bernard Werber, son imagination aiguisée et ses romans d'anticipation.
L'univers tolkien fait également de mes préférences.

Je ne sais pas vraiment si cela a été une source d'imagination pour moi, mais d'avoir côtoyer ces univers a sûrement élargi ma vision de l'imaginaire.



8/ Est-ce que le mythe de la page blanche existe vraiment ?

Personnellement c'est plutôt le mythe du « manque de temps » qui m'handicape.
Dans ce cas là, la page blanche reste tristement blanche et comme je sais que je n'aurais pas le temps de la remplir, j'abdique.
Pour écrire, il faut avant tout se poser et mettre sa vie en stand-bye.




9/ Combien de temps faut-il pour écrire un roman de ce style ?

Cela dépend de beaucoup de facteurs environnementaux, sentimentaux, matériels et autres, chaque auteur est différent dans son style d'écriture : le plus difficile étant de conjuguer la vie imaginaire des héros et du contexte du roman avec la vie réelle de l'auteur.
Pour ma part, étant donné du peu de temps dont je dispose : j'ai mis un an à écrire ce roman.



10/ Y aura-t-il une suite ?

Non le point final a été gravé.
C'est le lecteur qui aura la possibilité d'y donner une suite, juste là, au creux de son cerveau.



11/ J’ai vu que tu étais en train d’écrire un nouveau roman « Les Abysses d’un songe », peux-tu nous dévoiler un petit quelque chose ?

Un tout petit peu alors …..

Les Abysses d'un songe sont profondes et le héros de ce roman entretient une ville peur d'y tomber et de ne jamais en ressortir indemne : sa vie réelle et son reflet inquiétant dans ses rêves vont amener le lecteur à réfléchir....
Attention ce roman peut être perfide : vous ne rêverez plus jamais pareil après ;-)



12/ Dans quel état te trouves-tu si proche de la date de parution de ton roman ? (Je rappelle que le roman sort le 01/10/2011 aux Editions Edkiro)

Il me tarde une seule chose : avoir mon livre en main.
C'est le rêve de tous les auteurs je crois.
Il me tarde!
Il me tarde!
Il me tarde!



13/ Un petit mot pour tes futurs lecteurs ?

Merci de poursuivre cette belle aventure de mots avec moi, en espérant que ce voyage reste pour vous inoubliable.

Une petite citation de Paul Eluard qui résume beaucoup de choses :
« Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois.»

A très bientôt, j'en suis certaine ;-)




Voici le lien pour commander le roman de Christel LACROIX aux Editions EDKIRO :  http://www.edkiro.fr/asteria-rubens.html.




Je voudrais encore remercier Christel qui m’a donné ma chance de faire ma  première interview :)

2 commentaires:

Chris.L a dit…

Merciiiii encore à toi pour cet interview et pour ton implication dnas cet article : je souhaite longue vie à ton site, qu'il devienne le carrefour d'échange de nombreux auteurs .....
CHRIS.

Anonyme a dit…

Merci Joan pour cette petite découverte !!! Ce livre va entrer dans ma wish-list de ce pas.