lundi 10 septembre 2018

La maison de l'assassin de Bernhard Aichner



Editions Archipoche
Date de sortie 4 avril 2018
288 pages


4ème de couverture
Il y a deux ans, Blum a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a froidement éliminés un à un pour assouvir sa vengeance… Aujourd’hui, alors qu’elle a tout juste appris le décès d’une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l’existence, les restes de l’une de ses cinq victimes viennent d’être exhumés. Bien vite, la police va faire le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée – à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Elle décide alors de prendre la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de Björk. Mais, alors qu’elle s’y croit en sécurité, le piège se referme sur elle. Hier chasseuse, Blum est aujourd’hui la proie…



Mon avis 
Je voudrais remercier les Editions L'Archipel pour ce nouveau partenariat.

Je ne connaissais pas du tout Bernhard Aichner avant de commencer à lire ce roman mais après quelques recherches j'ai vu qu'il avait écrit Vengeances.

La maison de l'assassin est le second tome de la saga Blum.

Je n'ai pas du tout été dérangée par le fait que je n'avais pas lu Vengeances (tome 1 de la saga) pour lire La maison de l'assassin.

Pour tout vous dire j'ai été attirée par le titre de ce roman et je me suis dit "allez vas-y lis le".


On va suivre Blum qui est thanatopracteur et maman de deux petites filles.
Le passé de cette dernière va refaire surface et elle va se retrouver emportée dans une affaire pas des plus nettes.
En même temps, quelque chose de fou va lui arriver. Elle va se découvrir lors d'une exposition des plus bizarres.

Je ne veux pas trop rentrer dans le sujet car j'ai peur de spoiler. 


Ce que je peux vous dire c'est que j'ai trouvé l'histoire vraiment intéressante et assez stressante.
Il faut dire que l'auteur ne fait rien pour nous laisser du répit.


En ce qui concerne les personnages, celui de Blum est assez dérangeant.
Il faut dire que le métier qu'elle fait n'est pas des plus communs et surtout elle n'a pas une vie des plus normales.
J'ai trouvé que Blum était un personnage très intéressant. On ne sait pas trop sur quel pied danser avec elle.
Elle nous paraît être une bonne fille alors qu'elle peut avoir de la noirceur en elle.
Elle est vraiment très ambiguë mais ce qui m'a plu.


Pour ce qui est de la plume de Bernhard Aichner, cette dernière est fluide et facile à lire.
L'auteur ne nous laisse pas nous reposer sur nos lauriers. Un peu comme le personnage de Blum.
Habituellement quand je lis un thriller j'aime bien quand il y a du sang et quelques scènes dérangeantes.
Et bien là, vous ne trouverez pas de scènes de ce genre dans ce roman mais ce n'est pas du tout un problème.
L'ambiance que nous dépeint l'auteur nous met dans le bain et surtout Bernhard Aichner est un maestro dans la suggestion. Je peux vous dire que ça me gêne plus d'avoir de la suggestion sur certaine scène que de lire des scènes bien macabres.


Pour en terminer, j'ai fait une bonne découverte qui m'a vraiment donné envie de lire d'autres romans de l'auteur.