mardi 25 octobre 2011

Interview de Sharon Kena

Ma nouvelle interview sera sur Sharon Kena, auteure et éditrice.


Le mystère sur Sharon reste grand car je n'ai pas de photo à vous présenter.


Voici le dernier roman que vient de publier Sharon aux Editions Sharon Kena



Résumé :
Les vampires séduisent une proie, s’amusent avec elle avant de l’hypnotiser pour qu’elle oublie et revienne le lendemain pour recommencer jusqu’à ce que mort s’ensuive et qu’ils récidivent ailleurs !

Le plus gros problème de Sulli c’est son besoin perpétuel de traquer et de saigner ses victimes, cependant cette fois, il a fait la promesse de ne pas l’anéantir trop tôt …
En posant ses yeux sur cet homme, Délila était loin de savoir dans quel engrenage elle s’embarquait. Il a la beauté d’un ange, mais son âme est aussi sale que celle d’un démon. Le Duc Lancaster n’est pas ce qu’il prétend et c’est au péril de sa vie qu’elle le découvrira.


Voici mon interview
1/ Peux-tu me parler un peu de toi ?

Je n’aime pas trop parler de moi, alors je vais faire court. Je suis maman de trois enfants, j’adore les chats, les jeux vidéo ( fan de Final Fantasy et des Sims), les films d’horreur. Je suis une fervente lectrice depuis Twilight, mais je développerai ce point un peu plus bas, j’apprécie la bit-lit, les romances et l’imaginaire.


2/ Comment devient-on écrivain et éditeur en même temps ?

Tout bêtement en fait, je suis auteur depuis longtemps, mais j’ai commencé à publier mes écrits depuis seulement quelques années. J’ai monté ma maison d’édition pour moi au départ, après je me suis dit : pourquoi ne pas donner une chance aux nouveaux auteurs ? Alors j’ai commencé à en publier.
Ça me permet de découvrir de nouveaux romans et de les faire partager aux lecteurs.


3/ N’est-il pas trop dur d’avoir les 2 casquettes dans ce métier ?

Si. Maintenant j’ai moins de temps pour l’écriture, alors qu’avant je disposais de mes journées entières. Je m’y consacre les week-ends et quand je suis prise par l'inspiration… Mais j’aime énormément ce que je fais. C’est plus qu’un métier c’est une passion.



4/ Qui t’as donné le goût de la lecture ?

Il faut savoir que j’ai toujours détesté lire, même un petit texte. C’est la saga Twilight qui m’a donné envie de lire, plus précisément le tome 2.
J’ai vu le film au cinéma et quand j’ai su qu’il était tiré de romans et qu’il y avait une suite, j’ai acheté le tome 2. Je l’ai littéralement dévoré. Ensuite le 3, puis le 4. Je venais de tomber amoureuse des vampires ! Pour finir j’ai acheté un grand nombre de livres et je ne m’arrête plus.


5/Comment t’es venue l’idée d’écrire ce livre ?

Le prologue de « Morsures nocturnes » raconte le rêve que j’ai fait et qui m’a soufflé l’idée de ce roman. Je m’inspire beaucoup de mes rêves. Le reste vient au feeling. Je ne crée pas de plan d’écriture parce que je ne les respecte jamais donc je ne le fais plus. Les idées viennent au fur et à mesure de l’écriture.


6/ Qu’est-ce qui a été le plus dur à l’élaboration du roman ? (les idées, les illustrations, l’éditeur …)

Incontestablement la première de couverture. J’ai passé des semaines à chercher les images et tout autant pour savoir comment les mettre. Cette couverture m’a donné du fil à retordre, mais je suis satisfaite du résultat, c’est le plus important.


7/ Qui est le créateur des illustrations sur ton livre ?

J’achète les images d’illustration sur un site prévu à cet effet, et je fais l’assemblage. Je n’ai pas de créateur particulier.


8/ Quelles ont été tes sources d’inspirations ? (une musique, un film, un auteur …)

Pour « Morsures nocturnes » et comment souvent d’ailleurs, ce sont mes rêves, mais il arrive qu’un film ou une chanson me donnent des idées.


9/ Est-ce que le mythe de la page blanche existe-t-il vraiment ?

Oui, hélas. Il m’arrive, comme à tous les auteurs je pense, d’être devant mon PC et de ne pas savoir quoi écrire, bien que j’ai très envie de poursuivre mon histoire. Dans ce cas-là, il n’y a pas d’autre solution que d’attendre que l’inspiration revienne.


10/ Combien de temps faut-il pour écrire un roman de ce style ?

« Morsures nocturnes » m’a pris plusieurs mois, mais c’est parce que j’ai mon rôle d’éditrice à côté. J’essaye d’écrire le plus souvent possible, mais ça reste long.



11/ Peux-tu nous dévoiler un petit extrait de ton livre ?

Bien sûr. Je vais même mettre un inédit.
Délila obéit quand elle aperçoit le Duc… le Duc, vraiment ? Il est totalement différent de la seule fois où elle l’a vu. Ses cheveux noirs ne sont plus plaqués sur son crâne avec une tonne de gel, mais ébouriffé, ce qui lui donne un air de rebelle. Il porte des lunettes de soleil accentuant son air mystérieux, et est vêtu de noir uniquement. Le changement est stupéfiant ! Autant elle aurait accepté de se damner pour lui dans son costume trois pièces, mais là elle se prosternera en plus.
   Il est trop… trop beau, murmure-t-elle avant de s’apercevoir qu’il n’est pas seul.
Il est entouré par une bande d’amis. Quel âge a-t-il pour sortir avec ses potes ? À moins que… elle repère la rousse à côté de lui. Sa femme. Elle est tellement belle. Normal pour un homme tel que lui qui incarne la perfection, il lui faut une compagne à la hauteur.
Elle se sent rougir quand il pose ses yeux sur elle. Elle voudrait détourner le regard, mais ça lui est impossible. C’est comme si son corps ne lui répondait plus, hypnotisé par cet homme. Elle le voit se lever, puis marcher dans sa direction sans qu’elle puisse agir ou même amorcer le moindre mouvement.


12/ Un petit mot pour tes lecteurs ou futurs lecteurs ?

J’espère que vous prendrez tous autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à l’écrire, et ne m’en voulez pas pour la fin qui vous donnera envie d’avoir le tome 2 dans vos mains de suite…

Je voudrais remercier Sharon pour le temps qu'elle a pris à répondre à mes questions :)


Je vous rappelle que le roman de Sharon peut être commandé sur le site ICI
Bannière faite par Westley D. Northman

Vous pouvez retrouver Sharon Kena sur 



Aucun commentaire: