dimanche 2 octobre 2011

Le Pied Mécanique de Joshua Ferris


Editions JC LATTES
Année : 2011
Pages : 362


Résumé :
Tim Fanrsworth est un homme séduisant.
Les années paraissent ne pas avoir prise sur lui : il ressemble toujours à ces stars de cinéma que les femmes admirent tant. Il aime sa femme, Jane, superbe elle aussi, et, en dépit des épreuves du quotidien et des petites tentations, nées de longues années de vie commune, leur mariage est heureux. Le travail de Tim est sa passion : associé d’un grand cabinet d’avocats de Manhattan, il gère les affaires les plus importantes.
Même lorsque sa fille unique, Becka, se cache derrière sa guitare, ses dreadlocks et ses rondeurs, il n’a de cesse de lui répéter en père modèle et aimant qu’elle est, pour lui, la plus jolie fille du monde. Tim a tout pour être heureux : il aime sa femme, sa famille, son travail, sa maison. Mais un jour, il se lève de son siège et s’en va. Il se met à marcher et ne peut plus s’arrêter. Ces crises peuvent durer quelques jours ou quelques années.
Alors, il perd tout ce qui lui semblait à jamais acquis : un présent heureux, un avenir serein, toutes ses certitudes. Pour combattre ce mal mystérieux qui grignote sa vie, ses passions, son âme, Tim doit renoncer à ce qu’il croyait être, porter un casque plein d’électrodes sur son crâne nu, quitter son travail, accepter l’inconnu. Le portrait bouleversant d’un homme dépouillé de tout et d’une famille bouleversée par la folie et l’absence mais qui résiste, se bat, s’aime.
C’est un roman d’amour étonnant ainsi qu’une réflexion fabuleuse et émouvante sur le corps et l’esprit et sur ce qui fonde notre identité.

Mon avis :
Je voudrais remercier les Editions JC LATTES et Livraddict pour m’avoir permis de faire ce partenariat et de m’avoir fait découvrir un auteur que je ne connaissais pas et vers lequel je ne serais pas allée de moi-même.
C’est l’histoire de Tim, Avocat reconnu dans son métier, marié à Jane et qui a une fille.
Tim a une maladie non connue qui va nous faire vivre beaucoup d’aventures.

Ce qui m’a le plus étonné dans ce roman, c’est que nous n’avons pas le temps de découvrir la maladie de Tim.
Nous nous trouvons plongés directement dans son monde ainsi que dans ses sentiments qui sont très durs et très forts que ce soit au niveau de sa famille ou au niveau de son travail.
Nous n’avons qu’une envie c’est de pouvoir l’aider.


Le personnage de Tim est attachant mais pour ma part, je me suis beaucoup plus attachée au personnage de Jane, sa femme.
On se rend compte au fur et à mesure que l’on avance dans le livre, que Tim est tout pour elle et qu’elle voue un « culte » à son mari.
Dès que Tim est pris par son « mal », elle fait tout pour l’aider et le réconforter même quand cette dernière recherche quelque chose d’autre pour sa vie.
Je ne sais pas si une femme pourrait faire ce qu’elle fait pour son mari et sa famille.

J’ai beaucoup apprécié ce livre mais j’ai eu du mal à en appréhender la chronologie.
Nous passons d’un chapitre où nous sommes dans le présent à quelques pages plus tard dans le passé, donc c’est très difficile de s’y retrouver mais on s’y fait rapidement.
Par ailleurs quand nous terminons le roman, nous nous posons énormément de questions sur la condition humaine ainsi que sur les sentiments que nous portons à notre entourage et à la grande place que prend notre travail dans notre vie.

Je vous recommande vivement de le lire.

Je voudrais encore remercier les Editions JC LATTES et Livraddict pour ce partenariat.

Aucun commentaire: