lundi 9 janvier 2012

Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur



Résumé
L'action se déroule dans un château de la campagne française du Second Empire où Sophie habite avec ses parents M. et Mme de Réan. Curieuse et aventureuse, elle commet bêtise sur bêtise avec la complicité critique de Paul, son cousin, qui est bon et tente de lui montrer le droit chemin. Elle a pour amies Camille et Madeleine de Fleurville, des petites filles modèles qu'elle peine à imiter. Mais elle va voir que la vie n'est pas un long fleuve tranquille ...


Mon avis
J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune organisée par Yukarie

Je suis bien contente d’avoir lu ce livre qui me rappelle tant de souvenirs.
La première fois que je l’ai lu je devais avoir dans les 10 ans.
Quelle ne fût pas ma surprise en découvrant toutes les bêtises que Sophie faisait malgré elle.

Les différentes histoires qui se trouvent dans le roman sont autobiographiques.

Elles nous montrent l’importance de l’éducation des enfants à l’époque.
La Comtesse de Ségur a eu la bonne idée également de mettre dans chaque nouvelle se trouvant dans le roman une leçon à en tirer.


Malgré les bêtises faites par Sophie, je me suis beaucoup attachée à son personnage.
Je pense que chaque lecteur se retrouve un peu dans cette petite fille qui fait bêtises sur bêtises.
Qui n’a pas fait une bêtise et pour éviter de se faire gronder a menti par omission ?

Le personnage de Paul est aussi très intéressant car ce petit garçon est là pour essayer de « canaliser » l’énergie que met Sophie pour faire des catastrophes.
Au fur et à mesure de notre lecture, on s’aperçoit que Paul n’est pas un garçon « parfait », il arrive quand même à se faire « embarquer » dans les histoires de Sophie.

La nouvelle que j’ai préférée est celle « Les sourcils coupés ».
Je l’ai trouvé très rigolote et je trouve qu’elle est toujours d’actualité. Le genre humain cherche toujours la perfection.
Sophie se coupe les sourcils pour que ces derniers poussent plus rapidement et plus épais.
Malheureusement, cette dernière va s’enlaidir en n’ayant plus de sourcils pendant plus de 6 mois.

De nos jours ce problème existe car certaines femmes en essayant de se rendre belles deviennent « laides » comme par exemple les femmes qui abusent des opérations de chirurgie esthétique et qui ne ressemblent pas à grand chose à la fin.

Je voudrais remercier Yukarie pour l’organisation de cette lecture commune qui m’a fait retomber en enfance et qui m’a donné envie de lire la suite (Les petites filles modèles).

Aucun commentaire: