mardi 21 février 2012

Chronique Les guerriers de l'ombre tome 4 : Amour retrouvé de Sharon Kena

Résumé

Alors qu’enfin la vérité sur Kalypso éclate, Angel fait son retour. Interpellée par Blake et sa soif de vengeance, elle prend peur et demande asile à Kraler. Leurs retrouvailles sont des plus tumultueuses, à tels points que le vampire prend des décisions ridicules uniquement pour ne pas avoir à penser à leur futur, jusqu’à ce qu’il y soit contraint. Piégé et séquestré par Blake, il comprend alors à quel point il a besoin de sa compagne. Mais pour baisser ses défenses, il doit réapprendre à lui faire confiance ; ce qui lui semble impossible. Elle est partie une fois, le laissant dans un état lamentable, elle pourrait très bien recommencer.
Se pose alors la grande question : ont-ils un avenir ensemble ?


Mon avis

Attention spoiler pour ceux qui n’ont pas lu le tome 3.

Ce tome 4 m’a beaucoup plu car nous retrouvons tous les guerriers et une « revenante » en la personne de Angel.
Il n’est plus porté que sur la relation de Dark et Anna mais plutôt sur les amours de Kral, à savoir Kalypso et Angel.


Kral m’a beaucoup énervé au début du livre car il ne sait pas sur quel pied danser. Kalypso ou Angel ? Angel ou Kalypso ?
 Kalypso l’attire énormément même si elle lui fait des « crasses » mais il est amoureux de Angel, malheureusement selon ses dires « il ne peut plus lui faire confiance ».
Même si Angel est toujours son épouse, le jour où elle vient demander de l’aide à Kral pour échapper à Blake, qui je le rappelle est le demi-frère de Kral, il le fera mais juste par obligation et non par amour.

Le personnage d’Angel m’a également énervé dans ce tome.
Elle a décidé de partir suite à la disparition de son bébé et ne voulait plus entendre parler des vampires mais surtout de Kral.
Le jour où elle se rend compte qu’elle est pourchassée par un vampire, en la personne de Blake, elle décide d’aller demander de l’aide à la personne qui l’a fait fuir.
Ce qui m’a le plus énervé également, c’est qu’à la moindre contrariété elle décide de partir.

Le personnage qui m’a le plus étonné est le personnage de Viper.
Comme à son habitude, il est égal à lui-même mais on se rend compte qu’il y a une petite once d’espoir pour qu’il ne soit pas le gros « co…. » que l’on pense.

Comme le précédent tome, il y a de l’amour et de l’action.
J’ai envie de savoir ce qu’il va se passer entre Angel et Kral et comment les Snake vont-ils réussir à se débarrasser de Blake.

Sharon Kena a encore réussi à nous laisser une fin en cliffangher. Je ne peux pas rentrer dans les détails pour ne pas spoiler mais je me suis dit « comment ça ce fait, ce n’est pas possible ».

Si je devais mettre une note : 3,5/5


Aucun commentaire: