mardi 3 avril 2012

Beyonders de Brandon Mull

Editions Nathan 
Année 2012
Pages 548

4ème de couverture
Jason aurait pu être un garçon comme les autres mais il se retrouve accidentellement projeté à Lyrian, un empire soumis au règne cruel du sorcier Maldor. Il comprend très vite, que la seule façon de rentrer chez lui est de renverser ce terrible despote grâce à un mot magique. Le voilà désormais face à son incroyable destin : être le héros qui devra sauver ce monde en péril !

Mon avis

Je voudrais remercier les Editions Nathan pour ce SP surprise.

Dès le début du roman, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Je me suis rendue compte au fil de ma lecture que le roman était pour un jeune public, on pourrait dire à partir de 12 ans.

Pour ma part, j’ai trouvé toute la première partie très longue. Je me suis même demandée si je n’allais pas abandonner ma lecture. Au final je me suis forcée et mon avis est assez mitigé.
Dans cette première partie, il ne se passe pas grand chose car l’auteur essaie de nous faire connaître la vie de Jason et de nous faire découvrir ce nouveau pays où se retrouve propulser Jason.

La deuxième partie est assez agréable à lire, nous découvrons de nouveaux personnages comme par exemple Rachel qui se trouve dans la même situation que Jason et qui ne comprend pas pourquoi elle a été jetée dans ce monde.
On y découvre pleins de nouveaux personnages assez intéressants et même un m’a beaucoup surprise à la fin (Ferrin). Je ne m’attendais pas du tout à ce revirement de situation.

En fait, le livre a été écrit en dents de scie c’est-à-dire qu’il ne se passe pas grand chose pendant un moment, on se retrouve avec de l’action et puis on recommence le même cheminement. C’est peut-être pour cela que j’ai eu du mal à rester dans l’histoire.

En ce qui concerne le personnage de Jason, il est assez bien développé mais (malheureusement mon âge a dû jouer sur mon avis) je ne le trouve pas très cohérent dans ses réactions. Soit il est très jeune, soit il prend une toute autre tournure en décidant d’agir d’une telle façon qu’on se dit que c’est un adulte.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Rachel mais je ne l’ai pas trouvé assez développé à mon goût. On ne connaît rien d’elle, ni de sa famille et je trouve que même si elle se trouve aux côtés de Jason, elle fait un peu potiche.
Elle ne peut prendre aucune décision et quand elle en prend une, elle est obligée de mettre sa vie en danger ou alors elle est mise de côté et est forcée de suivre le mouvement.

L’histoire de la quête de ce mot que personne connaît pour mettre fin au tyran est très intéressante mais je l’aurais peut être un peu plus développée (car j’ai trouvé cette partie comparée à la première assez courte).

J’ai bien fait de continuer ma lecture car j’ai bien apprécié la fin même si cette dernière se voyait arriver à des kilomètres.
Je suis curieuse de savoir ce qui est arrivé aux différents personnages que nous laissons sur le bas côté au fur et à mesure que l’histoire avance.


Aucun commentaire: