mardi 17 avril 2012

Serum de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza


Editions J'ai lu
Année 2012
Pages 192


4ème de couverture
1773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d'Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?


Mon avis

J’ai découvert Henri Loevenbruck via Facebook et j’ai également fait une interview de lui.
Je n’avais pas encore lu un de ses livres. Je l’ai rencontré sur le Salon du Livre où je me suis acheté l’Apothicaire. J’ai eu la chance de rencontrer Henri et de faire dédicacer mon livre. Lors de cette dédicace, il m’a donné un extrait de Serum et j’ai tout de suite était séduite par le fait que le livre est écrit comme une série (saisons et épisodes).
Depuis un petit moment, je n’avais pas lu de thriller et franchement je ne regrette pas du tout d’avoir recommencer ce style de lecture avec Serum.



La très grande originalité c’est que dans ce livre vous trouvez des flashcodes où vous pouvez découvrir de la musique, d’autres renseignements et même mener votre enquête en vous connectant sur le site : www.serum-online.com.

Je peux dire qu’une chose c’est que j’ai adoré et que c’est une torture d’attendre jusqu’au 25 avril 2012 (date de la sortie de l’épisode 2).
On est « plongé» dans l’histoire dès la première page. On rencontre cet homme qui a du sang sur les mains et qui essaie de regarder une vidéo.

Que faire à part continuer de tourner les pages et de se laisser emporter par toute cette action et ces revirements de situations (car il y en a).

Le personnage de Lola est très sympathique. Mère célibataire avec un enfant (on peut même dire ado) qui est au NYPD qui a du mal à mêler ses obligations familiales avec son boulot. On y retrouve la problématique de la femme active des temps modernes.
Emily, le personnage autour duquel tourne l’intrigue est très attachant et émouvant car on a envie de l’aider et de savoir qui elle est, ce qui lui est arrivé et ce qu’on lui veut.
Le Docteur Draken, psychiatre et ami de Lola, n’apparaît que vers la fin du livre mais je le trouve des plus mystérieux.
Ce personnage qui se moque de ses patients et qui a une porte blindée cachée dans son Cabinet est vraiment des plus bizarre.

Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza ne sont pas très gentils en nous laissant sur une fin pareille. Mais quelle idée ?
Un seul petit point négatif que je retiendrai c’est que le livre est trop court (192 pages).
Alors vivement la sortie de la suite !!!!

2 commentaires:

Anne Sophie a dit…

je l'ai acheté il y a quelques jours :)

Au Rendez-vous Littéraire a dit…

Il est dans ma PAL :) !!!