samedi 19 mai 2012

La femme au chapeau de paille de Nathalie Mazzini et Sabrina Passini Faurite



4ème de couverture
Sacha PAULE, psychologue à Paris, la quarantaine, deux enfants, est une femme épanouie après un divorce datant de quelques années.
Comme promis à ses deux enfants, cette année, elle les emmène en vacances. Une semaine, tous les trois.
Juillet 2009 Départ pour la Turquie, une semaine de détente, entre mer et soleil, plage et farniente, dans un hôtel cossu en pension complète.
Ludovic FRANCOIS, ingénieur en BTP à Paris, marié à Anna depuis plusieurs années, deux filles, part en Turquie pour une semaine avec un couple d'amis "comme tous les ans".
Dès l'arrivée à l'hôtel, Ludovic remarque une jeune femme avec un chapeau de paille, elle est souriante, avenante, élégante, elle a deux enfants.
Il va l’observer pendant une semaine mais n'osera pas l’aborder, d'abord à cause de sa timidité et aussi par respect envers son épouse.
Le jour du retour, Ludovic se rend compte qu'il ne verra plus cette femme et qu'elle va lui manquer.
Cela va l'amener à faire quelque chose qu'il n'a jamais fait.
Paris, Ludovic a repris le travail mais n'a qu'une idée en tête, retrouver la femme au chapeau.
Il ne sait rien d'elle, ni son nom, ni son prénom.
Après plusieurs semaines de recherche, y parviendra-t-il ?
Et dans ce cas, voudra-t-elle le rencontrer ?



Mon avis
Je voudrais remercier Sabrina Passini Faurite de m’avoir contacté et de m’avoir demandé de découvrir son livre. Je voudrais également préciser que le livre a été écrit à 4 mains avec Nathalie (qui nous a malheureusement quittée).

On rencontre Sacha, divorcée, qui décide de partir en vacances dans un Club en Turquie avec ses 2 adolescents.
Parallèlement, on suit Ludovic, marié avec 2 jeunes enfants, qui part également en vacances au même endroit.
Ludovic va voir une belle brune avec un chapeau de paille et elle va devenir son obsession.
La femme au chapeau de paille ne le remarquera pas.


J’ai vraiment apprécié cette histoire car c’est une histoire qui se passe de nos jours et dont nous pouvons êtes les spectateurs mais également les acteurs.
Sacha est une femme active qui élève seule ses 2 adolescents et qui a de temps en temps une aventure avec un de ses amis.
Un jour elle décide de partir en vacances dans un club avec ses enfants pour pouvoir profiter d’eux. Donc elle ne pense qu’à elle et à sa famille.

Parallèlement Ludovic pour essayer de « sauver » son couple décide de partir avec toute sa petite famille dans le même club que Sacha (ils ne se connaissent pas).
Mais Ludovic pendant son séjour croise une brune avec un chapeau de paille et « bloque » complétement sur elle et cette dernière va devenir une obsession.

L’histoire est simple, mais elle peut arriver à tout le monde. Qui n’a pas dans son entourage des personnes qui ont vécu la même histoire (peut être pas une rencontre dans un club).
Concernant l’écriture de Sabrina et Nathalie, je l’ai trouvée très fluide. Je ne me suis pas rendue compte que je tournais les pages (300) à une telle vitesse.
Par contre, j’ai quand même trouvé quelques petites longueurs qui à mon avis n’étaient pas trop obligatoires.

Concernant les personnages, celui de Sacha m’a beaucoup plu.
Nous la découvrons comme une femme forte et faible à la fois.
Je m’explique. Par femme forte, j’entends qu’elle travaille (profession libérale), qu’elle élève seule ses 2 enfants et qu’elle a quand même gardé de bons contacts avec son ex mari.
Par femme faible, j’entends qu’elle a des besoins et des envies comme toutes les femmes et qu’elle a besoin qu’on l’aide et la supporte.
Ce n’est pas facile de s’occuper de sa famille toute seule, même si on a de temps en temps une relation avec quelqu’un.

Le personnage de Ludovic m’a dérangé.
C’est normal me direz-vous. Oui mais quand même.
Cet homme qui a tout pour être heureux, ne manque pas d’essayer de rencontrer une femme alors qu’il est en compagnie de toute sa famille.
Il décide de partir en vacances pour sauver son couple mais on a l’impression qu’il n’espérait qu’une chose, partir pour rencontrer quelqu’un.
On a l’impression que c’est très facile pour lui. Il ne se pose pas de question sur le devenir de sa famille si cette femme lui dit Oui.
Il pense qu’il peut quitter sa femme si facilement que s’en est très troublant.

Si j’avais été à sa place, je me serais posé la question de savoir ce que je gagnais au change avant de prendre une décision.
On dit bien « on sait ce qu’on perd mais pas ce qu’on gagne ».

J’ai trouvé que cette histoire a une très belle morale mais je préfère ne rien vous dire et vous la laisser découvrir par vous même.


Je rappelle juste que j’ai fais l’interview de Sabrina et que vous pouvez la retrouver ICI

Aucun commentaire: