dimanche 27 mai 2012

Le théorème des Katherine de John Green


Editions Nathan
Année 2012
Pages 279


4ème de couverture
Pour Colin, jeune homme surdoué, la femme idéale s'appelle Katherine. Il est sorti avec 19 Katherine… et s'est fait larguer chaque fois.
Lorsque sa 19ème Katherine le quitte, il part noyer son chagrin dans un voyage avec son ami Hassan. Alors qu’il élabore une formule mathématique pour prédire la date de rupture avec sa prochaine Katherine, une rencontre va remettre en cause son idéologie de l’amour. Et si l’amour ne respectait pas le théorème des Katherine ?



Mon avis
Colin est un jeune homme qui a rencontré 19 fois des Katherine et qui s’est fait larguer 19 fois.
Un jour il décide de partir pour se changer les idées avec son ami Hassan.
Ils partent tous les 2 à l’aventure pour découvrir une petite ville ainsi que les habitants.

Je voudrais remercier les Editions Nathan pour ce nouveau partenariat.

J’ai beaucoup aimé cette lecture qui a été un très bon moment de détente pour moi.
J’ai lu le livre assez rapidement.
J’ai apprécié de suivre Colin et son ami Hassan pendant leur périple dans des petites villes de l’Amérique profonde.

Concernant les personnages, celui de Colin m’a exaspéré à plusieurs reprises.
Je m’explique. Tout au long de l’histoire il se morfond pour comprendre pourquoi il s’est fait largué par toutes ces Katherine et en plus il ne comprend pas pourquoi il n’est pas un génie alors que depuis qu’il est né, il fait tout pour.
Donc pour expliquer son problème avec les Katherine, il décide d’écrire un théorème et de faire des graphiques pour expliquer si la relation va durer ou pas et s’il sera le largueur ou le largué.


Le personnage d’Hassan m’est apparu assez sympa car il fait tout pour que son copain qui vient de se faire larguer change d’air et essaie de se décontracter avec les gens.
J’ai aussi beaucoup aimé sa franchise envers Colin, il ne prend pas de gants pour dire ce qu’il pense à Colin.
On peut vraiment dire que c’est le bon pote.
Ensuite, j’ai aussi apprécié le personnage de Lindsey. Quand nous la rencontrons, on pense de suite que c’est une fille superficielle et au fur et à mesure de notre lecture, nous la découvrons comme une fille assez intelligente qui sait ce qu’elle veut.


Ce que j’ai aimé également dans le livre c’est les petites notes en bas de pages pour nous faire part soit des réflexions intérieures des personnages ou alors pour nous expliquer soit des mots soit certaines expressions.
Ce qui m’a également plu c’est de remonter dans le temps et de découvrir les premiers amours de Colin.
Un autre point qui m’a bien fait rire, c’est tous les anagrammes qui se trouvent dans le roman.
Je me suis même surprise à essayer d’en trouver.

Par contre, ce qui m’a déplu c’est tout ce qui se rapporte au théorème.
C’est à dire les graphiques et les explications matheuses. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que je les ai « zappés » car ça m’énervait de m’y attarder et ne rien comprendre. Depuis le temps que je dis que je n’ai pas un esprit matheux ;)



Aucun commentaire: