jeudi 2 août 2012

Interview de Sophie Jomain

Je viens vous poster aujourd'hui l'interview d'une auteure que j'adore tant sur le plan humain que sur le plan de l'écriture. Malheureusement mon interview date un peu car elle était prévue pour la sortie au mois de mai de son 3ème tome (je m'en excuse).


Je vous présente Sophie Jomain

Si vous ne la connaissez pas encore, mais qu'attendez-vous ?

Donc voici l'interview, qui je l'espère, vous donnera envie de la découvrir et de découvrir ses romans.


Interview

Tout d’abord merci pour le temps que tu m’accordes.

1/ Peux-tu me parler un peu de toi ?
Je suis une fofolle bipolaire, en gros je être déjantée un jour et être très très sérieuse un autre. Je sais que c’est parfaitement déstabilisant mais je m’assume complètement !
J’ai fait de longues études qui m’ont longtemps obligée à être sérieuse en tous points. Aujourd’hui, je n’ai pas perdu de la rigueur qu’on exigeait de moi à l’époque, mais je me suis allégée, si je peux dire, détendue. Je ris comme je pleure, je carbure aux émotions et je suis vraie. En bref, je suis comme tout le monde.

2/ Comment devient-on écrivain ?
En écrivant ! Pardon, c’était trop facile. Mais tellement vrai. Tu lis beaucoup et un jour tu as le déclic d’écrire aussi. Tu te lances parce que ton imagination déborde, tu ne dors pas, tu bois beaucoup de café, tu prends des crampes aux doigts, mal aux yeux à force d’être tête baissée dans le dictionnaire, tu trouves un éditeur et voilà ! Ensuite, tu stresses !



3/ Qui t’as donné le goût de la lecture ?
Qui, je ne sais pas. Mais d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et j’ai appris très très tôt. Le goût de la lecture s’est pourtant éteint pendant mes années lycées, puis il est revenu à la fac, avec des ouvrages pointus, des biographies, des livres d’histoires, des rapports de fouilles… Ce n’est qu’à la fin de mes études que j’ai vraiment repris le temps de lire des récits de l’imaginaire.

4/Pourquoi écrire de la Bit lit et non un autre genre ?
Dans la mesure où je n’ai eu aucune culture fantastique étant plus jeune, je me demande encore comment l’idée m’est venue. Mon premier livre fantastique a été Harry Potter, c’est pour dire. J’avais 25 ans. J’ai ensuite lu plusieurs ouvrages du genre, puis j’ai découvert la bit-lit avec Hamilton, Frost, K. Arthur et bien d’autres… Je me suis lancée avec Les anges mordent aussi, après avoir écrit des romances paranormales pour jeunes adultes. C’est un style dans lequel je me retrouve. Néanmoins, il n’est pas exclu que je travaille un jour sur un roman chick-lit, un style que je savoure sans compter !

5/ Qu’est-ce qui a été le plus dur à l’élaboration du roman ? (les idées, les illustrations, l’éditeur …)
Tout est allé si vite... Chacun de mes romans a été rédigé en un mois, trois semaines pour « Les anges mordent aussi ». Je suis une boulimique du travail, je ne m’arrête pas tant que ce n’est pas terminé. Alors je suppose que j’ai été transportée par la sphère littéraire en toute logique, épaulée par mon amie, Sylvie Saint-Lager, qui m’a offert les illustrations après être tombée amoureuse de Noss Head. Même la recherche de l’éditeur n’a pas été compliquée, mais j’avais fait un choix de contrat participatif pour commencer, donc ceci explique la facilité à me faire éditer. Il en aurait sûrement été autrement si j’avais cherché un éditeur traditionnel. Qui est venu en son temps, cela dit.
Le plus difficile, a quand même été la relecture. Elle est toujours éprouvante et demande de longues heures de travail et de la patience dont on ne dispose pas toujours. Néanmoins, je me régale à chaque fois.

6/ Qui est le créateur des illustrations sur tes livres ?
J’en parle donc plus haut, Sylvie Saint-Lager. Elle a de suite eu les bonnes visions pour les couvertures de Noss Head et celle des Anges. Elle s’est imprégnée des histoires et m’a proposé ses projets. Je les ai adorés.

7/ Quelles ont été tes sources d’inspirations ? (une musique, un film, un auteur …)
Indéniablement, la musique. J’ai écrit NH avec l’album Perfect Symetrie de Keane, dans les écouteurs. Je ne saurais me passer de musique lorsque j’écris. En ce moment, je me gave du best of de Sarah McLalhan. Mais, j’aime aussi écouter du métal, particulièrement lorsque j’écris des scènes « boum boum ».

8/ Est-ce que le mythe de la page blanche existe-t-il vraiment ?
Réponse courte… aucune idée !

9/ Combien de temps faut-il pour écrire un roman de ce style ?
Je te le disais plus haut, environ un mois me concernant.  Maintenant, je ne promets pas que je mette si peu de temps pour les suivants. Le moment était propice, l’inspiration était là, le temps que je possédais aussi. Les paramètres sont différents pour chaque écrivain. Je sais qu’en règle générale, je travaille vite quel que soit le domaine de compétences, mais je ne peux rien prédire à l’avance pour l’écriture.

10/ T’attendais tu à un tel succès ?
Absolument pas ! Et je n’en reviens encore pas des dizaines de messages que je reçois tous les jours, des encouragements, des compliments, des chroniques positives. C’est grisant et irréel pour moi. Un secret ? J’en pleure presque à chaque fois !

11/ J’ai vu que les Etoiles de Noss Head était une saga de 4 tomes. Le tome 2 connaît un grand succès. La sortie du tome 3 est prévue pour mai 2012, comment te sens tu ?
Stressée !!! Horriblement stressée, parce que je sais que les lecteurs attendent beaucoup de ce tome trois à cause la fin cataclysmique que je leur ai offert pour le tome deux. J’ai une pression monstre, même si je suis satisfaite de ma troisième intrigue. Les juges, c’est vous. Donc je ne peux présager de rien et c’est bien là ce qui me met la tenaille au ventre.

12/ Comment t’es venue l’idée d’écrire sur les Anges après des loups-garous et des vampires ?
J’avais envie de faire quelque chose de nouveau et ça m’a pris comme une envie de chocolat. Subitement ! Je voulais quelque chose de piquant, qui me sorte des schémas young adult. Je voulais parler cru, sans détour, et faire rire. Je me suis donc complètement laissé aller, sans réfléchir une seule seconde à ce qui était bien ou pas d’écrire. Et ça a donné « Les anges mordent aussi ».

13/ Peux-tu nous dévoiler une petite exclusivité ?
« Les anges ont la dent dure. » Ce sera le titre du tome deux des aventures de Felicity Atcock et Stan en sera le héros masculin.

14/ Un petit mot pour tes lecteurs ou futurs lecteurs ?
Je vous aime ! 

**************

Voici les endroits où vous pouvez retrouver Sophie



Je mets également le lien des Rebelle Editions pour commander les livres de Sophie.


Je remercie Sophie pour le temps qu'elle a pris à répondre à toutes mes questions.

3 commentaires:

Clairdelune a dit…

Sympathique interview, on la connait un peu mieux ^^ Je suis en train de lire Les anges mordent aussi et je ne m'attendais pas à accrocher autant. Qu'est-ce qu'on rit :D

Joan's Kingdom a dit…

Merci Clairdelune.
Les Anges je l'ai dans ma PAL mais je ne l'ai pas encore commencé.
Par contre Les Etoiles de Noss Head est aussi à découvrir ^^

Clairdelune a dit…

Il est dans ma PAL depuis récemment, je suis curieuse de lire Les étoiles de Noss Head ^^
Il faut absolument que tu lises Les anges mordent aussi ! :D Franchement, n'hésite pas !