vendredi 21 septembre 2012

Indélébile de Fanny Altrad et Alice Sirera

Editions Kirographaires
Pages 177
Année 2012

4ème de couverture
Clara est une jeune femme moderne. Le jour, elle travaille dans le monde effréné de la télévision. La nuit, elle évolue au rythme des nuits parisiennes. Dans le confort de cette existence, entourée d’amis tendres et fantasques, elle vit l’instant présent, légère et insaisissable. Sans attaches, elle croit être épanouie… Pourtant, un soir, elle fait la connaissance de Max, un homme magnétique qui va transformer sa vision de l’amour et mettre en évidence la vacuité de son existence. Véritable « conte de fée » contemporain, leur idylle se tisse, entre intensités et tragédies, souffrances et passions, menant l’héroïne et le lecteur jusqu’à la catharsis d’un voyage… Jusqu’à la reconquête de soi. Indélébile est une histoire d’amour, de ces histoires troublantes qui nous rappelle combien une seule rencontre peut bouleverser toute une vie.

Mon avis
Je voudrais remercier Agnès Chalnot Communication pour m’avoir fait découvrir ce livre.


Tout d’abord parlons de la couverture. Cette dernière ne me plaît pas du tout et elle ne correspond pas du tout à ce que le livre nous fait ressentir.


Clara est une jeune femme à qui tout réussi : un travail, de supers amis, indépendante. Cette dernière ne recherche pas une relation durable.
Voilà qu’un soir alors qu’elle est de sortie avec ses amis, cette dernière rencontre Max un jeune homme qui a tout pour plaire et qui, également, ne recherche pas une relation durable.
Mais Clara tombe amoureuse de Max.

Ce roman est une très belle découverte. Il nous montre les aléas de la vie et surtout de l’amour.
Un amour qui apporte ses joies mais aussi ses peines. Des peines qu’on ne s’attend pas à avoir quand on tombe amoureux.
Plusieurs fois, je me suis sentie comme l’amie de Clara à qui cette dernière lui raconte ses mésaventures.
A plusieurs reprises, j’avais envie de la prendre dans mes bras et de la consoler.

Je ne sais pas si j’aurais réagi de la même manière que Clara quand Max lui fait des « crasses ». Je pense que j’aurais laissé tombé cette relation même amoureuse.

Concernant le personnage de Clara, au tout début du livre on la découvre forte, indépendante et qui n’a besoin de personne.
Au fur et à mesure de notre lecture, on la découvre un peu plus humaine qui laisse transparaitre ses émotions.
A plusieurs reprises elle m’a énormément touchée, surtout quand elle touche le fond et qu’elle décide de partir dans un autre pays.

Le personnage de Max m’a exaspéré plus d’une fois. Je me suis surprise à le détester pour le mal qu’il pouvait faire à Clara.
Et puis, il a réussi à me surprendre et j’ai beaucoup aimé car je ne m’attendais pas à ce revirement de situation.

Pour en terminer, je vous conseille ce roman qui nous montre une tranche de vie qui peut être magnifique et triste à la fois.

Aucun commentaire: