jeudi 20 novembre 2014

Nouvelles peaux de Collectif

Editions Luciférines
Date de sortie : 2014
149 pages

4ème de couverture

Et si tout devait recommencer ? Un meurtrier reçoit des sms d’outre-tombe, la mort s’invite en combinaison vinyle à une soirée lubrique, des momies philosophent sur les tombes, une fille muette hante une école abandonnée… Alors que le monde moderne pensait être débarrassé des hantises du XIXe siècle, d’étranges phénomènes perturbent à nouveau les quotidiens. Un homme prétend invoquer la peste, des étudiants en médecine mènent des expériences sur le magnétisme, un téléphone ne veut plus s’arrêter de sonner, …



Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur.


L'avis de Jen
Je voudrais remercier Livraddict et les Editions Luciférines pour ce partenariat.



J'ai découvert Edgar Allan Poe au collège grâce à mon professeur de français. Ce dernier nous a fait lire en tout premier Double meurtres à la rue morgue (les anciens de ma classe iront dans le même sens que moi, je pense).
Quand j'avais lu cette histoire à l'époque (et oui je ne suis plus toute jeune), j'avais adoré, ce qui m'avait donné l'envie de lire Les histoires extraordinaires en entier.


Quand j'ai vu les Editions Luciférines proposaient de découvrir des nouvelles dans l'esprit d'Edgar Allan Poe, j'ai tout de suite sauté dessus et puis j'avais envie de découvrir certaines auteurs qui y font partie.


Comme ce sont des nouvelles, je vais vous faire un petit résumé de chaque.

Insomniaque de Jean-Pierre Favard :
On rencontre un homme insomniaque qui est hanté par les écrits de Poe. Ce dernier va se retrouver un soir dans le cimetière Montparnasse et faire une étrange rencontre.

SMS de Jean-Charles Flamion :
Un homme nous explique comment il a assassiné son ami Guillaume pour récupérer la fiancée de ce dernier. Malheureusement pour lui, Guillaume du fonds de sa tombe va lui laisser des messages bizarres.

Le masque de la mort lente de Morgane Caussarieu :
Les années 80, l'arrivée du Sida et la peur de cette maladie par certains, va entrainer un huis clos des plus inquiétants.

La valise de Pierre Bruhler :
Une croisière pour un auteur qui va être témoin d'une dispute conjugale et entendre des bruits anormaux dans la cabine d'à côté.

Dédale de Joëlle Cordier :
Une rencontre d'un homme et d'une femme. Cet homme va lui présenter une ville des plus particulières.

Il paraît que je suis fou de Quentin Foureau :
Une histoire de folie dans une école avec des livres et une rencontre des plus bizarres.

Ils iront tous à la morgue de Unity Eiden :
Une psychiatre qui doit faire l'analyse d'un tueur. Un examen très inquiétant qui nous parle d'un fléau disparu depuis des siècles mais prêt à refaire surface.

Le point de non retour de Théo Gwiver :
Une école de médecine avec des autopsies. Un soubresaut d'un corps durant cette autopsie. La folie emportant un étudiant.

Doppelgänger de John Stelwood :
Un auteur en pleine écriture d'un roman dans son appartement va entendre inlassablement la sonnerie du téléphone de son voisin âgé de 90 ans. Qu'est-il arrivé à ce dernier ?

Jamais plus de Bruno Pochesci :
Une rencontre d'Edgar Allan Poe dans le futur, le passé, une vision avec des auteurs qui sont peut-être sa descendance.


En ce qui me concerne, je connais quelques auteurs, de ces nouvelles, de nom et j'avais vraiment envie de découvrir leurs plumes.
Les nouvelles que j'ai le plus aimé dans ce recueil sont :
- Le point de non retour car c'est, je pense, celle qui m'a fait le plus angoissé durant ma lecture surtout que cette dernière je l'ai faite en pleine nuit. 
- Doppelgänger car la curiosité l'emporte. On a vraiment envie de savoir ce qu'il se passe derrière la porte et pourquoi le téléphone ne s'arrête pas de sonner.
- Ils iront tous à la morgue car nous assistons à un échange entre la psychiatre et le tueur et  que nous lisons également le journal intime de ce dernier pour connaître ses agissements.
- Le masque de la mort lente car cette histoire est celle qui m'a le plus dérangé premièrement sur la situation avec le sida et ensuite avec les mots crus et les agissements des personnages.

Celles que j'ai le moins aimé sont Dédale et Il paraît que je suis fou car j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire et à m'accrocher à celle-ci.


L'écriture de chacun est très fluide avec un vocabulaire riche et à la portée de tout le monde.


Ce que j'ai également apprécié c'est que durant la lecture de certaines de ces nouvelles, nous "tombons" sur des calligraphies qui nous permettent tout de suite de reconnaître l'oeuvre originale d'Edgar Allan Poe.


Pour en terminer, j'ai fait une très belle découverte d'auteurs qui m'a permis de les découvrir et je voudrais également remercier les Editions Luciférines pour leur pari afin de dépoussiérer les oeuvres d'un grand auteur.



Aucun commentaire: