mardi 31 mars 2015

Ceux qui tombent de Michael Connelly



Editions Le livre de poche
Date de sortie 25 février 2015
480 pages

4ème de couverture

Bosch vient de décrocher un sursis de trois ans avant d’être mis à la retraite d’office lorsqu’il se voit confier un cold case datant de 1989. Viol suivi de meurtre, ADN, antécédents judiciaires et profil psychologique, tout incrimine un certain Clayton Pell. Un suspect… qui n’aurait eu que huit ans au moment des faits. Erreur du labo ou faute impardonnable de deux inspecteurs ? Les conséquences de ce cafouillage s’annonçant monumentales, Bosch se met immédiatement au travail lorsqu’il est appelé sur une scène de crime. Un homme se serait jeté du septième étage du célèbre hôtel de Los Angeles, le Chateau Marmont. La victime, George Irving, est le fils d’un conseiller municipal très influent à L.A., un homme qui n’a jamais porté Bosch dans son coeur. Pourquoi exige-t-il que ce soit lui qui mène l’enquête ?
Deux intrigues menées en parallèle, l’une révélant la corruption de politiciens obnubilés par leurs profits, l’autre la monstruosité de prédateurs sexuels, et une description de Los Angeles qui fait froid dans le dos.


L'avis de Jen
Je voudrais remercier les Editions Le livre de poche pour la confiance apportée et pour ce partenariat.

J'aime beaucoup les polars et thrillers alors quand le Livre de poche m'a proposé ce livre, je ne pouvais qu'être tentée.
J'ai beaucoup entendu parler de Michael Connelly mais je n'ai jamais eu l'occasion de le lire.


Bosh travaille comme Inspecteur dans le Service des Affaires non résolues.
Il lui est donné une affaire où un ADN apparaît sur la victime. Cet ADN appartiendrait à un enfant âgé de 8 ans à l'époque du meurtre de la jeune fille.
En parallèle, lui est donnée une affaire par le Conseiller avec qui "il s'est pris la tête" dans les histoires précédentes. Cette affaire concerne la mort du fils du Conseiller.


Ces deux histoires parallèles sont vraiment prenantes. 
J'ai adoré suivre Bosch dans ses recherches. 
J'avais vraiment eu l'impression d'être dans une série télé où on vit les évènements avec les personnages et où on a envie de mener notre propre enquête.


J'ai également apprécié le fait que nous suivons la police, les journalistes et la famille des victime dans leurs quotidiens. 
Les destins sont mêlés et c'est ça qui nous fait tourner les pages.


En ce qui concerne les personnages, celui de Bosch est assez intéressant mais j'ai eu l'impression qu'il était assez imbu de sa personne (mais comme je n'ai pas lu les précédents livres de Michael Connelly, peut être que cela nous est expliqué). J'ai bien aimé qu'il s'inquiète tout le temps pour sa fille même si des fois, il préfère faire passer ses affaires avant elle.

J'ai vraiment été touchée par un autre personnage c'est celui de l'enfant de 8 ans à l'époque du meurtre de la jeune fille, qui est maintenant un homme mais qui est devenu un pervers ...
Je ne m'attendais pas du tout à ce que ce dernier ait eu une vie aussi difficile et aussi horrible.
Même si ses actes sont impardonnables, on peut que le prendre en pitié et se demander s'il n'avait pas vécu tout ces évènements dans son enfance, il serait devenu cet homme ignoble.


Ce que j'ai apprécié c'est que je n'ai pas découvert aussi facilement qui était le meurtrier et ce qu'il s'était réellement passé.
Enfin, j'ai été étonnée par certaines révélations que je ne m'attendais pas.


Pour ce qui est de l'écriture de Michael Connelly, elle est très fluide et très addictive. On ne se rend pas compte qu'on tourne les pages, surtout qu'il y en a 480.


Si vous êtes un amateur de polars, je ne peux que vous inviter à découvrir les livres de Michael Connelly qui, je pense, ne pourront que vous plaire.





1 commentaire:

La Librosphère a dit…

Je viens justement de finir ce livre et d'en faire la chronique sur mon blog.
Tout comme toi, j'ai beaucoup aimé les deux histoires en parallèle.