dimanche 10 mai 2015

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse


Editions Calmann-Levy
Date de sortie 21 janvier 2015
192 pages 


4ème de couverture
« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.



Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »


L'avis de Jen
J'avais vu sur France 5 dans le magazine de la santé, le témoignage tellement bouleversant de Nora Fraisse que je me devais de lire son livre.

Personne ne parlait du sujet du harcèlement mais depuis quelques temps, on voit des reportages et des personnes qui commencent à raconter leur histoire.

Pourquoi le harcèlement scolaire est un sujet tabou ? Je ne le comprendrai jamais.



Qui n'a pas été embêté et qui ne s'est jamais senti mal dans sa peau à cause de moqueries de certains lors de l'adolescence ?
Mais là nous approchons d'histoires honteuses et qui mettent mal à l'aise ceux qui ne sont pas concernés.


Je n'arrive pas du tout à comprendre ce qui peut attiser autant de haine envers d envers d'autres personnes, qui ne leur demandent rien du tout et qui veulent être tranquilles dans leur train train quotidien.



Ce livre parle de Marion, 14 ans, élève de 4ème qui est assez renfermée et qui fait sa petite vie tranquille avec un petit ami (pour ce qu'en croient ses parents).
Un jour sa mère rentre avec ses frère et soeur et la découvre pendue dans sa chambre.



J'admire le courage de cette mère qui a mis par écrit le supplice subit par sa fille.
Même après sa mort et "grâce" aux réseaux sociaux, sa fille continuera de se faire harceler.


Quand on lit ce livre, on se rend vite compte que Nora Fraisse s'adresse directement à sa fille Marion pour comprendre ce qui l'a poussé à faire se geste. 
On comprend très vite la détresse de cette mère qui veut tout faire pour essayer de mettre des mots au geste de sa fille, et surtout comprendre s'il y avait des signes avant coureurs.


J'ai été littéralement choquée par les non réponses qui ont été apportées à cette mère.

Pourquoi le chef d'établissement de Marion n'a rien fait et surtout n'a rien fait pour aider cette famille. Pourquoi n'a rien n'a été dit aux parents quand cette dernière arrivait en retard ou répondait aux professeurs ? Pourquoi la famille de Marion n'a pas été mise au courant de son changement de comportement ?

Telles sont toutes les questions que l'on se pose au cours de notre lecture.


Mais ce qui m'a le plus choqué c'est que notre administration qui a fait l'autruche et qui continue de le faire. Le ministre ainsi que le Président n'apportent aucune réponse ni aucun soutien à ces parents qui souffrent encore aujourd'hui.



Je souhaite que ce livre aidera d'autres parents à se rendre compte des problèmes de leurs enfants et surtout à continuer le travail de Nora Fraisse en mettant la pression à notre administration ainsi qu'à nos dirigeants pour que le harcèlement scolaire soit beaucoup plus reconnu et surtout que les "Harceleurs" soient punis comme il le faut (surtout quand on a la preuve).



1 commentaire:

Vampilou a dit…

Il est bouleversant ce roman !