mardi 18 août 2015

La chorale des disparues de Emma Calisti



Editions Amalthée
Date de sortie 2015
304 pages


4ème de couverture
Un éminent chirurgien ORL pratique dans sa clinique privée et dans son Centre de Recherche Vocale des expériences sur le larynx. Ses patientes sont des jeunes femmes qu’il fait vivre dans son Centre sous sa totale dépendance et, au prix de redoutables manipulations, il parvient à constituer une chorale des plus surprenantes.


Mon avis
Je voudrais remercier les Editions Amalthée pour ce nouveau partenariat.

Le Professeur Lucas de Lafferite est un chirurgien très reconnu dans le monde de l'ORL. Ce dernier est un fervent admirateur des plus jolies voix qu'il rencontre et surtout, il est à la recherche de voix uniques.
Pour ce faire, il est prêt à tout.
Emilie, institutrice, va être amenée à le rencontrer pour des problèmes de cordes vocales.

En ce qui concerne la couverture, je l'aime beaucoup.
Elle nous met tout de suite dans cette ambiance assez sinistre avec ce château en premier plan et surtout cette couleur rouge sang.


Ça faisait un petit moment que je n'avais pas lu de policier et je n'ai pas été déçue.

Dès les premières pages, nous le rencontrons dans une situation des plus étranges qui nous permet de le découvrir d'une toute autre manière que celle que l'on peut s'imaginer.


Emma Calisti arrive dès le tout début du roman à nous mettre dans le bain en nous montrant cet homme dans un de ses plus mauvais jours.


En ce qui concerne les personnages, le Professeur Lucas de Lafferite est vraiment des plus dérangeants.
C'est un homme qui se fiche pas mal de ce qui peut lui arriver. En plus de ça, il est agoraphobe (difficile pour lui car il est obligé de faire des conférences).
On se demande comment lui est venue cette envie de trouver la perfection dans les voix qu'il entend et pourquoi décider d'en changer les propriétaires.

Le personnage d'Emilie est très intéressant. Ce petit bout de femme qui aime sa famille (mari et fille) et son métier, ce retrouve dans cette situation où la maladie prend le dessus.
Je comprends qu'elle a du mal à dire aux personnes qui l'entourent ce qui lui arrive, mais si j'avais été à sa place j'en aurais parler aux miens afin qu'ils me soutiennent dans ce moment difficile.
Elle m'a beaucoup surprise dans sa façon d'être car on la sent très fragile et puis au cours de notre lecture, on se rend compte qu'elle est beaucoup plus forte que ce que l'on pensait, et j'ai été agréablement surprise.


Pour ce qui est de l'histoire en elle-même. J'ai trouvé que Emma Calisti a très bien réussi son pari car dès les premières pages, nous sommes plongés dans une folie qui ne fera que s'amplifier.
Je ne m'attendais pas du tout à ce retournement de situation qui nous est proposé. Je ne l'avais vraiment pas vu venir.


En ce qui concerne l'écriture de Emma Calisti, cette dernière est des plus fluides et les chapitres sont assez courts, ce qui n'est pas déplaisant.
On se rend compte que l'auteur a fait des recherches sur les voix et à la fin du roman, nous trouvons la bibliographie sur laquelle elle s'est appuyée pour écrire son livre.


Si vous aimez les policiers et que vous voulez découvrir un personnage des plus bizarres, je vous invite à vous lancer dans ce roman.









Aucun commentaire: