mardi 26 janvier 2016

J'ai laissé mon coeur dans les brumes d'Edimbourg de Carolina Lozano




Editions Bayard Jeunesse
Date de sortie 23 janvier 2014
309 pages


4ème de couverture
A 17 ans, il parait qu'on n'est pas normal si l'on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l'enceinte du prestigieux lycée d’Édimbourg, cette antique bâtisse peuplée d'ombres et de mystères. Car aujourd'hui, dans la salle de lecture, j'ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l'un de ces guerriers celtes que toute l'Europe redoutait au Moyen-âge. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée...


Mon avis
J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée par Le Club des Tartinnes créé par Marine de Tartinneauxpommes.


Je n'aurais jamais lu ce livre si Marine ne nous l'avait pas proposé. Je n'en avais jamais entendu parler et je ne suis pas déçue de cette découverte.

Nous nous retrouvons à Edimbourg, dans un lycée qui a été "créé" dans un ancien château.
Qui dit château dit que des choses étranges se passent à l'intérieur.
Liadane qui vit à Barcelone avec sa mère, se retrouve propulser à Edimbourg lorsque cette dernière décède.
Cette jeune fille de 17 ans a dû mal à se faire des ami(e)s car elle est très solitaire. Elle deviendra quand même copine avec une fille du nom de Aith qui est bien aimée dans son lycée.

Pour être encore plus tranquille, Liadane va tenir la bibliothèque le soir après les cours.
Lors de sa permanence, elle va faire la rencontre de Alastair ou Alar qui va lui paraître pleins de mystères.


Pour tout vous dire quand j'ai lu le synopsis, l'histoire m'a attirée tout de suite. Par contre quand j'ai commencé ma lecture, je ne me souvenais plus de la 4ème (et oui mémoire de poisson rouge) mais ce n'est pas du tout grave car j'ai eu une très bonne surprise.

L'histoire est très prenante et on tourne les pages très facilement (j'ai lu le livre en une journée avec des coupures ).
Les personnages sont très attachants et on se prend très vite d'amitié pour eux.


En ce qui concerne Liadan, on peut que s'attacher à elle de par sa condition d'orpheline et de personne très timide mais également par le fait qu'elle se pose énormément de questions sur Alastair qui aime autant qu'elle se retrouver dans cette bibliothèque.

Mon personnage préféré est Alastair car même s'il a une condition qui n'est pas des plus faciles, il essaie de s'intégrer même s'il ne le devrait pas. J'aurais vraiment en avoir plus à me mettre sous la dent le concernant car on en connaît peu sur lui à la fin de notre lecture.


Ce qui nous permet cette lecture facile, c'est de voir des chapitres courts qui alternent avec les points de vue de Alastair et Liadan. On a envie d'en savoir plus rapidement.

Ce qui est également intéressant, c'est que l'on voit leur relation évoluée du point de vue de tous les deux.


Les personnages secondaires sont également bien travaillés et attirent très facilement notre sympathie car malgré leurs situations, ils prennent soins les uns des autres.


Concernant les lieux, ces derniers sont bien exploités et on se promène au détour de quelques rues et de pubs d'Edimbourg.


En ce qui concerne l'écriture de Carolina Lozano, j'ai bien adhéré à cette dernière. 

Cette dernière a publié une dizaine de livres en Espagne mais j'espère qu'elle en sortira un autre en France afin de continuer à découvrir sa plume.










1 commentaire:

Nini et ses lectures... a dit…

J'ai déjà vu cette couverture sur la blogo, mais je ne m'étais pas penchée sur la quatrième et du coup ce livre m'intéresse beaucoup! Merci pour ton avis je vais le mettre dans ma Wish-List ;-)