mercredi 20 janvier 2016

Room de Emma Donoghue




Editions Stock
Date de sortie 2011
399 pages


4ème de couverture
Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions.
Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seul avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir. Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ?


Mon avis 

Ce roman n'était pas du tout prévu dans mon planning de lecture.

Un jour, j'ai vu à la télévision la bande annonce de la future sortie au cinéma de son adaptation.
Et comme je suis faible, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller le chercher à la médiathèque de ma ville.


Pour tout vous dire, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l'histoire à cause du langage employé par l'enfant, Jack. En même temps, cet enfant qui s'exprime n'a que 5 ans.

L'histoire en elle-même est vraiment très angoissante et très prenante.

Le sujet traité n'est pas des plus facile.
Une jeune femme qui se fait enlever, enfermer dans une cabane pendant un grand nombre d'années et qui aura par la suite un enfant de son ravisseur.


Concernant le mal être décrit dans cette histoire, nous le ressentons bien. Ce qui nous met très facilement mal à l'aise.


A plusieurs reprises,  j'ai essayé de me mettre à la place de cette femme qui doit vivre avec l'enfant de son violeur mais je n'ai pas réussi.
Je me suis dit qu'à sa place, j'aurais préféré mourir que de vivre avec quelqu'un qui me rappelle cet homme 


En ce qui concerne les personnages, je me suis pris de "pitié" (je n'aime pas ce mot) pour Jack.
Il ne connaît rien à part ce que sa mère lui a expliqué ou appris.
Ensuite, il est touchant car même petit il a pris son courage à 2 mains pour essayer de sauver sa mère. Et puis quand il apprend à découvrir notre monde, on a tellement l'impression que c'est facile pour nous.

Pour ce qui est de sa mère, je l'ai trouvé d'une force incroyable. 
Elle décide de continuer à vivre et de se battre pour ce petit être qu'elle aime plus que tout au monde.
Par contre, sa réaction à un moment donné quand elle se retrouve à l'hôpital m'a tout de suite fait dire qu'elle était des plus égoïstes car elle ne pense plus du tout à son enfant.


Concernant l'écriture de Emma Donoghue, cette dernière est très facile à lire (sauf concernant le vocabulaire de Jack) et également fluide.


Après avoir lu le livre, je suis curieuse de découvrir le film pour voir comment ce dernier a été adapté.


Si j'arrive à voir le film, je ferai un article sur le blog pour comparer le livre avec le film.




1 commentaire:

memelessorciereslisent a dit…

Pour nous ce fut un coup de coeur. Nous avons était prise d'empathie pour Jack et sa mère et avons été très touchée par le ton du récit qui est justement dû à la vois de Jack. Nous avons hâte de voir la sortie ciné même si on risque d'être déçu. *Marie*