lundi 4 janvier 2016

Zombitions de Aurélie Mendoça






Editions Rebelle
Date de sortie 30 décembre 2014
245 pages


4ème de couverture
Depuis le début de l'humanité, la fine fleur des guerrières, les Nécrocides, contrecarrent les Maîtres Zombies dans leurs plans de domination du monde.
Jusqu'à la dernière génération, les lignées de tueuses s'en sortaient plutôt bien, et aucune Apocalypse ne fut à déplorer. 
Puis arriva Evangeline Rose. 
Née dans une famille où se sont brillamment illustrées toutes les précédentes tueuses, Evy peine à marcher dans leurs pas. Ne devant sa survie qu'à une chance insolente, c'est pourtant sur sa génération que va peser le plan final des Maîtres. Pour son plus grand malheur, elle devrait mettre de côté shopping et écriture de romans pour se consacrer à la mission qui fait d'elle une Nécrocide.
Mais allez sauver le monde avec un Microbe dans le tiroir.


Mon avis
Evangeline (Evy pour les intimes) est entraînée depuis son plus jeune âge à défendre les humains contre les invasions de zombies.
Cette dernière va se retrouver enceinte et devra mener quand même son combat.
Elle va vite se rendre compte que ce n'est pas facile de mener la vie d'une future mère (car elle va être obligée d'apprendre les mêmes choses à son futur enfant) et d'une nécrocide (terme pour parler des tueuses de zombies), surtout que c'est une histoire de famille.



Dès la sortie de ce livre, j'étais curieuse de le découvrir mais malheureusement je n'ai pas pu le lire avant.

Déjà un livre sur les zombies, je n'en ai pas lus beaucoup mais surtout ça me faisait penser un peu à Buffy contre les vampires.
Et oui, une tueuse qui défend les humains pour ne pas qu'ils se fassent tuer et envahir.


Malheureusement, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. 
Je ne dis pas que je l'ai détestée mais j'aurais aimé en savoir un peu plus sur Evy ou sa famille (sur son enfance, sur sa vie en elle-même .....).

Ce qui est intéressant c'est l'alternance entre les aventures d'Evy et les passages de journaux intimes.


En ce qui concerne les personnages, il n'y en a pas un qui s'est démarqué des autres.
Celui d'Evy m'a plusieurs fois exaspéré dans sa façon de réagir ou d'être.
Même si sa fonction est de se préoccuper des humains qui ne peuvent pas se défendre, j'ai trouvé qu'elle était égoïste et qu'elle était beaucoup porté sur sa petite personne (sur les habits, sur sa façon de se plaindre ....).
Par contre ce qui m'a plu c'est qu'eva écrive des livres et se rendent à des séances de dédicaces pour rencontrer ses fans (pour les amoureux des livres, ça fait toujours plaisir d'avoir un petit clin d'oeil qui se rapporte à l'écriture).

Un personnage qui s'est démarqué pour moi est celui de Marco (le soi-disant frère d'Evy). Il ne manquera pas de mettre sa vie en danger pour aider et sauver de certaines situations sa "soeur".

Concernant Liam, j'ai trouvé que ce personnage était survolé. J'aurais aimé en connaître plus sur sa personne et surtout sur sa vie passée avant de connaître Evy.



En ce qui concerne l'écriture d'Aurélie Mendoça, cette dernière est très fluide et facile à lire.


Pour en terminer, une lecture en demi teinte qui m'aura laissée sur ma faim.




1 commentaire:

Vampilou a dit…

Personnellement, ce roman est un immense coup de coeur pour moi et la suite l'est tout autant !