mardi 22 mars 2016

Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange




Editions Mazarine
Date de sortie 21 mars 2017
382 pages


4ème de couverture
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. 
Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la claque est brutale. 
En une décennie, ceux que les intellectuels appellent la jeunesse perdue et désillusionnée vont devoir apprendre à se battre pour exister. La vie les perdra par endroits. 
À travers les drames, les fous rires et les joies subsiste alors l'amitié. Et l'amour qui les sauvera. 

Tendre portrait d’une génération et d’une époque, Hier encore, c'était l'été prend aux tripes pour ne plus vous lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de ses victoires et de ses peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.


Mon avis
Je voudrais remercier les Editions Mazarine pour ce partenariat.


On va faire la rencontre de deux familles, les Fresnais et les Lefèvre qui vont s'installer dans des chalets voisins et qui vont devenir amies assez rapidement.
Petit à petit, on va voir ses familles se développer avec des naissances et des disparitions.

L'histoire nous est contée par Alexandre, petit-fils de l'une des deux familles.



Qu'est-ce que j'ai aimé ce roman.

On va vivre les aventures de cette nouvelle génération qui a une vingtaine d'années au début du roman et on va la suivre sur une dizaine d'années.

Alexandre va nous présenter ses aïeuls, son père et sa soeur ainsi que ses amis.
On va également le suivre dans l'apprentissage de l'amour que ce soit avec une petite amie mais aussi la création de liens avec sa petite soeur qui se trouve sur une pente glissante.

On va voir Alexandre avec des hauts et des bas, se lancer dans un travail qui va lui prendre une grande partie de sa vie mais également le voir comme un petit garçon avec sa grand-mère.

Nous allons aussi voir que, malgré les difficultés et la vie qui fait qu'on se sépare, si les liens  qu'on a tissé sont assez forts rien ne pourra vous faire perdre de vue.


L'histoire est vraiment très belle car on va vivre des tranches de vies avec les protagonistes.
Que ce soit dans les rencontres, dans le travail, dans la vie "normale" mais également dans les difficultés qui resserreront les liens entre eux.


En ce qui me concerne, je me suis retrouvée à plusieurs reprises dans les personnages car on vit les moments avec eux et on se rend compte que certaines situations ne nous sont pas inconnues.


Pour ce qui est des personnages, ils sont tous très attachants.
J'ai quand même une petite préférence pour la grand-mère d'Alexandre, Micheline, car cette dernière a été la toute première à créer des liens d'amitiés avec l'autre chalet.

Puis, elle a décidé de prêter les clés à son petit-fils pour que ce dernier vivent les mêmes moments qu'elle a vécu quand elle en avait encore la possibilité.

Pour tout vous dire concernant les évènements qui vont la toucher, je me suis retrouvée à avoir les larmes aux yeux et à penser à la situation dans laquelle elle se trouve.
J'ai vécu l'expérience que sa famille vit. Je peux dire que ce n'est pas évident de voir quelqu'un être diminué par cette fichue maladie qui la touche.


Concernant l'écriture de Julie de Lestrange, cette dernière est agréable, fluide, toute douce  accompagnée de pudeur et sans faire dans le voyeurisme.

On ne peut pas être déçu par ce roman qui vous fait sourire mais également avoir les larmes aux yeux.



Pour un premier roman, Julie de Lestrange a vraiment tapé fort et j'ai hâte de découvrir le prochain.



1 commentaire:

Julie de Lestrange a dit…

Bonjour Joan,


Merci beaucoup pour votre avis qui fait chaud au coeur.
Peut-être aurons-nous l'occasion de nous croiser un jour.
A bientôt,
Julie