mercredi 16 mars 2016

L'oubliée de la ferme des brumes de Corinne Javelaud





City Editions Collection Terre d'histoires
Date de sortie 16 mars 2016
304 pages

4ème de couverture
Dans les années 40, Colombe vit seule avec ses frères dans une ferme du Limousin. Le cadet, Silvère, aspire à devenir prêtre, mais Marceau, l’aîné, est un homme violent, alcoolique et coureur de jupons. Il déteste Colombe, l’exploite et la maltraite. La jeune femme vit un enfer, jusqu’au jour où le recruteur d’un atelier de dentelles se présente à la ferme. Marceau n’hésite pas un seul instant : il troque sa sœur contre de l’argent. Colombe se retrouve alors en apprentissage dans une ville voisine. Les conditions de vie ne sont pas faciles, mais à force de travail et de courage, la jeune femme conquiert progressivement sa liberté. Elle découvre aussi certains secrets sur ses origines. Des secrets qui vont bouleverser son existence…


Mon avis
Je voudrais remercier L&P conseils et City Editions pour ce partenariat.

A l'âge de 15 ans et après le décès de sa mère, Colombe se retrouve à cohabiter avec ses 2 frères aînés Marceau et Silvère dans la ferme familiale.
Malheureusement pour elle, cette dernière se retrouve avec ses 2 hommes incapables de s'occuper des tâches quotidiennes.


Marceau est un homme alcoolique et qui ne pense qu'à dilapider l'argent de la famille, et Silvère se trouve incapable de faire quoi que ce soit suite à une maladie qui l'a touché plus jeune. Silvère n'est intéressé que par la religion.
Un jour, Marceau se voit proposer de l'argent contre la venue de sa soeur dans un atelier de dentelles.
Marceau ne réfléchira pas longtemps à cette offre.
Pour colombe, une toute nouvelle vie va commencer (nouvelle ville, nouvelle vie et surtout rencontre de personnes fortes en couleur).


J'ai vraiment apprécié ma lecture.

On fait la rencontre d'une toute jeune fille, 15 ans, qui va voir sa vie changer du tout au tout.
Elle va passer du mode "esclave" dans la ferme familiale au mode apprentie dentellière (qui ne sera pas facile tous les jours surtout quand on ne connaît pas le métier).


Le personnage de Colombe est vraiment touchant car elle se pose des questions sur les changements de son corps et elle va découvrir comment les personnes la perçoit (rousse à la peau blanche).
A plusieurs reprises, je l'ai plaint car elle n'a vraiment pas eu la vie facile.
Même si elle a quitté tout ce qu'elle connaissait pour quelque chose de "soi-disant" plus rose, ça n'a pas été tous les jours le cas surtout quand on vous met des bâtons dans les roues.
Son employeuse (Hélène) est des plus exécrables avec elle. On ressent même de la jalousie.


Heureusement pour elle, elle va faire la rencontre de personnes qui vont la prendre sous leurs ailes tel que Anselme, Violette et la gentille Garance (qui deviendra très rapidement sa confidente).

Ce qui m'a également plus chez Colombe, c'est son changement de caractère au fur et à mesure des évènements.
On la découvre jeune et très naïve pour arriver à une femme qui va savoir prendre de bonnes et de terribles décisions pour qu'elle puisse enfin prendre sa vie en mains et vivre ses rêves.


En ce qui concerne son frère Marceau, je l'ai trouvé tout à fait détestable dès le début du roman.
J'ai bien compris que l'auteure, Corinne Javelaud, nous le présente comme certains hommes qui vivaient dans les milieux ruraux dans les années 40.
Un homme égoïste, violent, alcoolique qui n'a aucune considération pour la femme et qui la prend pour un objet.
Pour cet homme, les femmes n'ont aucun mots à dire et doivent tenir la maison.

Par contre, j'ai bien aimé le revirement de situation le concernant et sa prise de position.
On voit bien que le fait d'être parti à la guerre, lui a fait du bien (si l'on peut dire).


Pour ce qui est de l'histoire, j'ai vraiment aimé le fait que l'on se retrouve dans les années 40 avant que la guerre n'éclate.
Ce que j'ai également apprécié c'est que l'auteure nous montre que les femmes de cette époque ont eu un rôle à jouer pour que la France soit libre.
Enfin, j'ai adoré voir Colombre prendre sa vie en mains. Elle nous montre que même si la vie n'a pas été facile, elle peut vivre ses rêves et qu'elle n'a pas besoin d'homme.


Concernant la plume de Corinne Javelaud, elle est fluide et très addictive.
En ce qui me concerne, je ne me suis pas rendue compte que je tournais les pages aussi rapidement.
Je l'ai lu en une journée et j'ai été triste de laisser Colombe.
J'aurais bien aimé suivre ses aventures encore un petit moment.




Aucun commentaire: