mardi 5 avril 2016

Alice change d'adresse de Michel Moatti





HC EDITIONS
Date de sortie 31 mars 2016
304 pages


4ème de couverture 
Alice Hoffman, nerveusement détruite après la disparition de son fils de 11 ans lors d’une terrible catastrophe fluviale, a décidé de mourir. Mais elle se réveille dans une clinique, cinquante-trois jours après sa tentative de suicide. Ses souvenirs reviennent en même temps que sa douleur. Dans cette ambiance suspendue, où on l’incite mollement à vivre, elle fait la connaissance de Van Dern, un officier de police en convalescence, victime d’une grave blessure reçue en opération. Une étrange complicité va naître entre ces deux naufragés. Car tout ne s’est peut-être pas passé comme Alice l’avait cru : qu’est-il vraiment arrivé ce jour-là près de l’écluse n°9 ? « Alice la suicidée », et Van Dern, le flic « en longue indisponibilité » vont se lancer à la recherche d’une terrifiante vérité.


Mon avis
Je voudrais remercie Agnès Chalnot communication et HC Editions pour ce nouveau partenariat.

Quand j'ai vu sur Facebook que Michel Moatti sortait un nouveau livre, je n'attendais qu'une chose c'était de l'avoir entre les mains.
Alors quand Agnès me l'a proposé, je n'ai vraiment pas pu refuser.


Pour vous faire un petit rappel, Michel Moatti est l'auteur de Retour à Whitechapel et Black-out baby. Deux livres (thriller historique) que j'avais adoré.
Par contre, Alice change d'adresse est dans un tout autre style.


Suite à la perte de son fils, Alice tente de se suicider. Malheureusement pour celle, sa tentative de suicide a échoué et elle se réveille dans une clinique environ 2 mois après.
Elle a beaucoup de mal à se remettre de sa tentative mais surtout de la perte de son fils.
Son fils aurait disparu dans une écluse lors de fortes chutes de pluies.
Lors de son internement, Alice va faire la rencontre d'un homme étrange, également patient dans la clinique, au nom de Van Dern.
Ce dernier va révéler à Alice que peut-être son fils n'est pas mort.



En ce qui concerne l'histoire, je ne savais pas où allait nous emmener Michel Moatti.
Je peux vous dire que je n'avais rien vu venir jusqu'aux dernières pages.


Concernant les personnages, celui d'Alice est très touchant de par le fait qu'elle a perdu son fils mais également sur le fait qu'elle ne peut pas vivre sans lui.
J'ai bien aimé le fait, que pour "remonter la pente", elle a décidé de faire confiance à un homme qu'elle ne connait ni d'Adam ni d'Eve, et qu'ils vont tous les 2 essayer de comprendre ce qu'il s'est passé.
Je pensais que c'était une femme faible et qu'il était très facile de lire en elle, mais pas du tout. Je me suis trompée sur son cas (ce qui est génial)

Pour ce qui est de Van Dern on ne sait pas grand chose sur lui. Il nous délivre que certains détails qui le concernent.
J'aurais bien aimé en savoir plus sur lui (et oui je suis très curieuse de nature).
Van Dern est un personnage vraiment intrigant qui ne laisse pas indifférent.


En ce qui concerne l'écriture de Michel Moatti, cette dernière est toujours aussi fluide et nous donne de tourner les pages afin de savoir ce qui va se passer par la suite.
Ce qui est également intéressant, c'est que l'on se pose beaucoup de questions pendant sa lecture mais surtout quand nous sommes obligés de faire autre chose.
On ne sait pas sur quel pied danser tant avec les personnages que sur l'histoire qui nous est contée.
On ne sait plus à qui faire confiance et surtout se méfier de qui.



Comme les deux premiers romans de Michel Moatti que j'ai lu, Alice change d'adresse est une petite pépite qui ne vous laissera pas indifférent et qui vous fera vous poser beaucoup de questions sur la nature humaine.




1 commentaire:

Froggy a dit…

Il semble très troublant et touchant ce roman... Merci pour cette belle découverte que je garde en note !!!