lundi 25 juillet 2016

Baad de Cédric Bannel






Editions Robert Laffont
Collection La bête noire
Date de sortie 4 mai 2016
480 pages


4ème de couverture
Barbarie
Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'apparat, apprêtées pour des noces de sang.
Abomination
Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse.
Affrontement
Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
Déflagration
Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.


Mon avis
Je voudrais remercier La bête noire pour ce partenariat.

Je n'ai jamais lu de Cédric Bannel donc cela a été l'occasion de le découvrir.

Nous retrouvons les mêmes personnages que dans son roman précédent mais ne vous inquiétez pas, si vous ne l'avez pas lu cela ne pose aucun problème car ces derniers nous sont bien présentés et on a l'impression de les connaître depuis longtemps.


Ce qui est très intéressant c'est que Cédric Bannel sait de quoi il dans sa description du pays et du mode de vie des Afghans car il vit ou a vécu pendant plusieurs années en Afghanistan.



Nous suivons deux histoires en parallèle.

Pour la première, des fillettes de 10 ans sont découvertes mortes. avec des habits de cérémonie.
Un flic du nom de Oussama Kandar est mis sur l'affaire afin de découvrir qui est l'auteur de ces meurtres.
Pour la seconde, l'enlèvement d'une ancienne agent du gouvernement français (Nicole Laguna) et de sa famille par la mafia italienne.
Malheureusement pour Nicole, elle va devoir se mettre au service de la mafia afin de découvrir qui peut bien faire du tord. Si elle ne fait pas ce qu'on lui demande, sa famille en pâtira.


Concernant l'histoire, comme je vous le disais plus haut cette dernière est très bien approfondie et très bien renseignée.
Malheureusement pour moi, j'ai eu du mal avec les noms des personnages mais également avec la "hiérarchie" qui est utilisée.
Il faut dire également que je ne connais rien à cette culture qui est totalement différente de la nôtre.
Mais ce qui a pour ma part rattrapée l'histoire et m'a permis de continuer dans ma lecture c'est le rythme qui est donné mais également les découvertes que nous faisons au fur et à mesure de notre lecture.


En ce qui concerne les personnages, j'ai beaucoup aimé celui de Oussama Kandar.
Il ne nous apparaît pas comme un homme macho qui interdit de faire quoi que ce soit à sa femme.
Au contraire, il donne de l'importance à sa femme mais lui permet également d'avoir une vie sociale ainsi qu'un travail.
Il n'a même pas hésité à mettre sa vie en danger pour protéger celle de sa femme.

J'ai également aimé le personnage est celui d'une mère qui se retrouve célibataire par la force des choses mais qui fera tout pour protéger sa fille.



L'écriture de Céric Bannel est fluide mais certains thèmes abordés sont un peu compliqués.


Ce que j'ai également aimé dans ma lecture c'est le fait que nous voyageons dans plusieurs pays tels que la France, l'Afghanistan mais également l'Italie.
Et puis vous ne sortirez pas indifférents de votre lecture car nous apprenons beaucoup de choses sur ce pays que nous ne connaissons pas forcément pour la plupart d'entre-nous.
Une des choses qui m'a choqué sur ce pays c'est cette corruption qu'il peut y avoir entre les divers services du Gouvernement.


Alors si vous aimez les thrillers, apprendre des choses en même temps que vous passez un bon moment, je vous invite à le découvrir rapidement.







2 commentaires:

viou03 a dit…

Il est dans ma Pal. J'ai un peu de me lancer , le sujet est fort et d'actualités. En ce moment, j'ai plus envie de légèreté.

Vampilou a dit…

Voilà qui m'a l'air extrêmement prometteur, ça me fait très envie !