mercredi 21 septembre 2016

Cell 7 de Kerry Drewery







Editions Hachette Collection Jeunesse
Date de sortie 21 septembre 2016
416 pages


4ème de couverture
En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.


Mon avis
Je voudrais remercier les Editions Hachette pour ce nouveau partenariat.

Comme à l'accoutumé quand une couverture attire mon oeil je suis obligée de vous en parler.
Aujourd'hui, je veux attirer votre attention sur la couverture de ce roman.
Bon vous ne pouvez pas voir grand chose alors il va falloir me faire confiance.
Elle est juste magnifique. 
Quand vous avez le roman entre les mains, vous avez l'impression d'avoir un miroir en face de vous.
Cette couverture ne fait qu'attirer "votre oeil".
Oh un oeil sur la couverture et un effet miroir cela ne vous fait pas penser à quelque chose? 
Et bien oui, ce roman va nous parler de télé-réalité (héhé transition toute faite).


La Grande-Bretagne a totalement changé son système judiciaire. 
Il n'existe plus de tribunaux, ni de juges.
Quand un meurtre est établi (ou non), nous suivons les condamnés via la télé-réalité dans un nouveau "couloir de la mort". 
Durant 7 jours, les condamnés vont changés de cellule.
Le public de cette émission va avoir la lourde de tâche de décider si le prisonnier est coupable ou non en votant soit par sms soit par téléphone.

Le buzz va être fait le jour où une jeune fille du nom de Martha va se faire arrêter suite au meurtre d'un présentateur télé connu de tous.
Le seul hic c'est que Martha est le coupable idéal car elle va dire à tout le monde qu'elle est l'auteur de ce meurtre.


Pour tout vous dire, j'ai voulu découvrir ce roman juste par sa couverture.
Je ne voulais pas trop en savoir en lisant sa 4ème.

J'ai tout de suite était prise dans l'histoire.

L'auteur ne nous laisse pas un moment de repos. Nous sommes pris dans ce tourbillon qui ne fait que nous montrer la nature humaine dans son pire moment.

Je trouve également que le sujet abordé de ce "problème de télé-réalité" que nous voyons sur toutes les chaines de télévision va aller de pire en pire.

Vous vous imaginez dans une société où c'est la télévision qui pousse les gens à dire qui est coupable ou non ?

Moi cela me choque énormément.
Aucune preuve apportée, que des "dires" de certaines personnes qui ne veulent bien entendu que du bien.
Des présentateurs qui ne pensent qu'à faire du buzz et de l'audience quitte à mettre au pilori quelqu'un d'innocent.



Concernant les personnages, nous ne pouvons que nous attacher au personnage de Martha qui s'accuse d'un meurtre (qu'elle a commis ou non).
Nous la voyons dans les pires moments de sa vie.
Même si elle décide de tenir au maximum, tous les moyens sont mis pour que cette dernière ne puisse que craquer et ne plus se relever.
Je l'ai trouvé tellement attachante dans sa quête de vérité et tellement forte durant cette semaine qui est d'une longueur extrême pour elle.
Elle m'a également touchée dans le fait de son attachement envers une personne qui au premier abord ne nous inspire pas confiance.

J'ai également apprécié le personnage d'Eve qui est une sorte d'Avocat commis d'office (même si ces derniers n'existent plus). Elle est là pour aider Martha même si tout est joué d'avance.



Pour ce qui est de la plume de l'auteur, cette dernière est fluide et addictive.
Et puis le thème abordé ne peut que vous donner envie de connaître le pourquoi du comment, ce qui va arriver à nos protagonistes.

Ce que j'ai trouvé judicieux afin de donner un rythme de lecture intense, est le fait que l'auteur alterne les jours de prison avec des morceaux de l'émission de télé-réalité.

Ce que j'ai trouvé également intéressant c'est qu'en lisant le roman, j'ai eu l'impression d'avoir un rôle de "voyeur" comme les gens qui regardent cette émission car je voulais savoir ce que Martha avait fait, pourquoi mais surtout ce qu'allaient votés les téléspectateurs.



Enfin, j'ai hâte d'avoir le deuxième tome entre les mains car la fin de ce premier tome n'est juste pas possible. Nous ne pouvons pas rester comme ça.



Alors si vous êtes curieux de voir le thème de télé-réalité abordé dans un roman, je vous invite vivement à le découvrir et surtout à ne pas passer à côté.






1 commentaire:

Vampilou a dit…

J'aime beaucoup le thème du roman, en général ça montre à quel point ça peut être monstrueux, alors je me laisserai bien tenter !