jeudi 17 novembre 2016

Irezumi de AkimitsuTakagi







Editions Denoël
Date de sortie 3 octobre 2016
304 pages


4ème de couverture
Tokyo, été 1947. Dans une salle de bains fermée à clef, on retrouve les membres d?une femme assassinée. Son buste ? lequel était recouvert d?un magnifique irezumi, ce célèbre tatouage intégral pratiqué par les yakuzas qui transforme tout corps en ?uvre d?art vivante ? a disparu. Le cadavre est découvert par deux admirateurs de la victime : un professeur collectionneur de peaux tatouées et le naïf et amoureux Kenzô Matsushita. La police a deux autres meurtres sur les bras : le frère de la première victime, dont le corps était lui aussi recouvert d?un irezumi, retrouvé mort et écorché, et l?amant jaloux de la jeune femme, tué d?une balle dans la tête. Frustré par leur incapacité à résoudre ces affaires, Matsushita appelle à la rescousse Kyôsuke Kamisu, dit «le Génie». Seul ce surdoué charismatique et élégant peut démasquer le psychopathe arracheur de tatouages.


Mon avis
Je remercie les Editions Denoël pour m'avoir proposé ce nouveau partenariat.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve la couverture juste magnifique. Ce qui m'a beaucoup aidé pour découvrir ce roman et puis comme vous commencez à la savoir j'aime bien les thrillers.


Depuis petite j'aime bien tout ce qui se rapporte au Japon (merci grande soeur) et je n'ai jamais lu de livre se rapportant à quelque chose qui touche le Japon, comme les tatouages ou Irezumi.

Je voudrais dire un petit mot sur ce roman. Il est paru en 1948 et surtout a été vendu à plus de 10 millions d'exemplaires.



Kinue est une jeune femme qui porte un irezumi magnifique et très recherché par les collectionneurs, va se présenter un concours de tatouage.
Un jour, le corps de cette dernière va être retrouvé. Le problème, son corps a été démembré. Il manque la partie où se trouve l'irezumi. Le mystère c'est que la pièce où Kinue a été retrouvée est fermée de l'intérieur.


Concernant l'histoire, je l'ai trouvé très originale. Il faut dire que des meurtres où on prélève des membres ou la peau tatoués, ce n'est pas commun.

Par contre, je sais qu'il faut mettre l'histoire en place et présenter les personnages mais j'ai trouvé que le début était assez longuet.
Heureusement que cela bouge par la suite.


En ce qui concerne les personnages, ils sont tous assez intéressant.
Quand j'ai découvert le personnage de Kinue, j'étais curieuse et voulait en apprendre plus sur elle et pourquoi ce tatouage. Je n'ai pas été déçue par l'explication de l'auteur.

Pour ce qui est du personnage du Docteur Hayakama, ce dernier m'a dérangé dès le départ et m'a paru très curieux.



Concernant l'écriture, cette dernière est assez fluide. 
Ce qui est appréciable c'est que l'auteur a fait beaucoup de recherches sur les tatouages ou Irezumi dans les années 50 et surtout les coutumes qui s'y rapportent.


En ce qui me concerne, je classerai plus ce livre en policier qu'en thriller car on suit vraiment une enquête de police.


Je proposerai ce livre aux personnes qui aime le Japon (comme ma soeur) ainsi que les coutumes de ce beau pays.








2 commentaires:

Vampilou a dit…

Wahou, j'adore la couverture !

Amélia a dit…

Malheureusement j'ai beaucoup de mal avec les thrillers. Mais rien que de savoir que l'histoire se passe au Japon, j'ai bien envie d'essayer !