dimanche 8 janvier 2017

Le pic à glace de Philippe Candeloro




Editions L'Archipel
Date de sortie 16 novembre 2016
294 pages


4ème de couverture
Davos, fin du congrès de la Fédération internationale des sports de glace. Durant la nuit précédant l’élection du président, Lorena, chef de la sécurité de l’hôtel, est informée de la disparition de Norton, ex-champion visant la direction de la Fédération. Elle découvre près des poubelles un patin à glace maculé de sang.
Elle fouille l’établissement en vain ; mais ne peut se rendre à l’extérieur : la tempête fait rage. Mais déjà, Lorena soupçonne un meurtre. Elle prévient la police de Zürich qui ne peut intervenir à cause du mauvais temps. Et commence à mener l’enquête avec pour principal souci d’éviter un autre meurtre.
La dernière personne à avoir croisé Norton est Rosalie Sélavy, également candidate au fauteuil de président. Rosalie dira un peu plus tard que Norton se sentait menacé.
Au fil des interrogatoires menés par Lorena, les langues se délient. Lorena découvre que le milieu des sports de glace est un univers où règnent des méthodes dignes de la mafia…



Mon avis
Je voudrais remercier LP Conseils et les Editions L'Archipel pour ce partenariat.


Dès que j'ai vu le nom de l'auteur de ce roman, une envie curieuse m'a pris de le découvrir.

Il faut dire que personne ne penserait que Philippe Candeloro écrive en collaboration un roman policier.

Par ailleurs qui ne connaît pas Philippe Candeloro ? peut-être à part la nouvelle génération.



Lors d'un congrès sur le patinage artistique, un meurtre a lieu.
La victime : un ancien champion, aurait été tuée avec un patin à glace.
Qui est le tueur ? 


J'ai vraiment beaucoup de mal à écrire ma chronique concernant ce roman.

Je trouve que l'histoire est assez originale. On nous parle du monde du patinage que je ne connais pas du tout.
Comme dans tous les sports, on découvre les magouilles qui sont en place afin de destituer telle ou telle personne.

Alors pour l'histoire en elle-même je l'ai vraiment trouvée pas mal. Ce qui m'a le plus perturbé c'est que le meurtre nous est dévoilé très rapidement et que nous allons mener l'enquête avec Lorena (chef de sécurité de l'hôtel) pour découvrir qui est le meurtrier.

Malheureusement nous allons passer la majeure partie du livre dans les retours dans le passé de plusieurs personnages afin de comprendre qui aurait pu en vouloir à la victime.

Ce qui m'a également gêné c'est le fait qu'on a l'impression que Philippe Candeloro dénonce tout ce qui se passe dans le milieu du patinage artistique.
Je ne sais pas si tout cela se passe dans la vie réelle mais ça m'a plutôt dérangé.


Ce que j'ai également apprécié c'est le fait de trouver dans un certain personnage, Norton, le petit clin d'oeil de Philippe Candeloro à sa propre carrière.
On va apprendre que ce personnage a fait les jeux de Nagano et de Lillehammer, et qu'il a été médaillé olympique. 


Pour ce qui des personnages, je n'ai vraiment accroché avec aucun d'eux. 
Je n'en n'ai trouvé aucun à qui j'aurais pu m'identifier ou tout simplement un qui aurait pu me toucher.

Le personnage qui se démarque est celui de Lorena qui va mener sa propre enquête mais elle n'a rien qui m'a attiré chez elle.


Concernant la plume de Philippe Candeloro, cette dernière est assez fluide.



Pour en terminer, j'ai eu une lecture en demi-teinte. 
Un contexte intéressant mais une histoire où il ne se passe pas grande chose à part au début.



2 commentaires:

L'étagère Biscornue a dit…

Je suis étonnée de voir que Philippe Candeloro a écrit un livre de ce genre ! Je ne sais pas si je me laisserai tenter, mais pourquoi pas :)
En tout cas, ayant passé une grande partie de ma vie dans le monde du patinage artistique, je peux dire que les magouilles sont bien réelles, malheureusement.

Vampilou a dit…

C'est l'avis que beaucoup ont eu apparemment...