mercredi 18 octobre 2017

L'insoumise de Carennac de Corinne Javelaud




Editions City collection Terre d'Histoires
Date de sortie 2017
272 pages


4ème de couverture
1906. À Carennac, sur les bords de la Dordogne, une rivalité ancestrale oppose deux familles, les Liféri et les Desobières. Les uns sont bateliers, les autres marchands de père en fils. Rien ne semble pouvoir éteindre l’hostilité des deux familles. Pourtant, malgré les rancœurs et les haines nées des générations plus tôt, Amaury Liféri et Lorène Desobières tombent amoureux. Contre l’avis de leurs parents, ils se marient en secret. Mais cette union, placée sous le signe de la désapprobation, n’est-elle pas forcément vouée à l’échec ? D’autant que Lorène l’insoumise aspire à devenir institutrice à cette époque où c’est encore un métier d’hommes. Et quand un fils naît, il se révèle handicapé par une infirmité. Le lourd passé familial semble entretenir une malédiction que rien ne peut conjurer…
La volonté d'une femme est plus forte que le destin.


Mon avis
Je voudrais remercier Corinne Javelaud et les Editions City de m'avoir proposé ce roman.


J'ai découvert l'auteure avec son roman L'oubliée de la ferme des brumes dont vous trouverez ma chronique ICI.



Dans ce roman, nous allons suivre les péripéties de deux grands familles rivales.
Lorène n'hésite pas de se mettre "à dos" son père quand elle va tout faire pour devenir institutrice mais également lorsqu'elle va décider d'épouser le fils de son rival.


En ce qui concerne l'histoire qui nous est contée par Corinne Javelaud, cette dernière est intéressante.
Nous faisons la découverte de la condition des femmes à cette époque. 
Il faut dire qu'elles n'avaient pas leur mot à dire à quoi que ce soit.
Il est également très mal vue qu'une femme soit institutrice alors que ce métier était réservé aux hommes.


Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup apprécié celui de Lorène qui est juste surprenante.
C'est une femme forte et surtout qui ne se laisse pas faire avec un caractère bien trempé.
Mais attention, les personnages secondaires ne sont pas sans reste.
Ils sont également très intéressants et bien travaillés.


Concernant la plume de l'auteure, cette dernière est toujours aussi fluide et facile à lire.
Je voudrais attirer votre attention sur le fait que même s'il n'y a pas beaucoup d'action, vous ne vous ennuierez pas une seule seconde car il y a beaucoup de rebondissements.


Pour en terminer, si vous aimez les romans historiques avec comme personnage principal des femmes fortes ne passez pas à côté.



1 commentaire:

Mickaéline Cuny a dit…

Ah pourquoi pas je le note, merci pour la découverte