jeudi 8 novembre 2018

600 heures dans la vie extraordinaire d'Edward Stanton de Craig Lancaster





Editions Milady
Date de sortie 16 août 2018
416 pages


4ème de couverture
Edward Stanton, trente-neuf ans, vit seul dans une petite ville tranquille du Montana. Atteint du syndrome d’Asperger et de trouble obsessionnel compulsif, il suit une routine méticuleusement établie : tous les matins, il note l’heure à laquelle il se réveille (7 h 38), refuse de commencer sa séance de thérapie avant l’heure exacte du rendez-vous (10 heures) et, le soir (à 22 heures), il regarde un épisode de Dragnet, série policière des années soixante. Lorsqu’une mère et son fils de neuf ans emménagent en face de chez lui, le quotidien bien réglé d’Edward est bouleversé. En l’espace de 600 heures, il s’ouvre à ses nouveaux voisins et tente de se réconcilier avec son père. Découvrant les joies et les peines de l’amitié, Edward devra décider : est-il prêt à quitter sa vie solitaire pour embrasser le monde ?


Mon avis
Je voudrais remercier #Rakuten de m'avoir retenue pour les Matchs de la Rentrée Littéraire.

Quand j'ai vu le titre de ce roman, je ne savais pas à quoi m'attendre et puis en lisant la 4ème de couverture, j'ai compris qu'on allait suivre les aventures d'une personne atteinte du syndrome d'Asperger.

Par ailleurs, j'aime beaucoup la couverture avec ses couleurs acidulées qui ne peuvent qu'attirer l'oeil du lecteur et surtout du curieux.


Ce qui est fou c'est que ce roman est assez addictif.
Quand vous le commencez, vous avez beaucoup de mal à le reposer.
Pour tout vous dire, je l'ai lu en à peine 2 jours.

Ne soyez pas étonné si quand vous le lisez vous avez l'impression qu'il y a des répétitions car c'est le quotidien de notre protagoniste, Edward.
Et oui les personnes atteintes de cette maladie (si je ne dis pas de bêtises) se sentent bien en répétant leurs gestes chaque jour qui passe.
Ces personnes se rassurent en évitant de modifier leur quotidien ou bien leur trajet quand ils doivent sortir.

On va voir qu'Edward se conforte dans son quotidien mais pas que.
Un jour il va faire la rencontre de l'enfant de sa nouvelle voisine et va décider de changer quelques peu ses habitudes afin de découvrir l'enfant et sa famille.


Pour ce qui est des personnages, bien entendu je me suis beaucoup attachée à Edward car même si sa vie est codifiée, cela ne doit pas être facile pour lui car son handicap n'est pas compris par tout le monde.

J'ai trouvé que tous les personnages étaient intéressants et amenaient quelque chose à Edward.

J'ai bien aimé le personnage de l'enfant à qui la maladie d'Edward ne le perturbe pas plus que ça.



En ce qui concerne la plume de l'auteur, cette dernière est vraiment très fluide.

Même si ce roman parle d'une maladie, c'est un roman feel good qui vous fera sourire avec des personnages qui sont assez sympathiques.




Aucun commentaire: