vendredi 14 octobre 2011

Chronique Traquée : Morsures nocturnes tome 1 de Sharon Kena



Editeur : Sharon Kena
Edition : 2011
Pages : 231

Résumé :
Les vampires séduisent une proie, s’amusent avec elle avant de l’hypnotiser pour qu’elle oublie et revienne le lendemain pour recommencer jusqu’à ce que mort s’ensuive et qu’ils récidivent ailleurs !

Le plus gros problème de Sulli c’est son besoin perpétuel de traquer et de saigner ses victimes, cependant cette fois, il a fait la promesse de ne pas l’anéantir trop tôt …
En posant ses yeux sur cet homme, Délila était loin de savoir dans quel engrenage elle s’embarquait. Il a la beauté d’un ange, mais son âme est aussi sale que celle d’un démon. Le Duc Lancaster n’est pas ce qu’il prétend et c’est au péril de sa vie qu’elle le découvrira.


Je voudrais remercier les Editions SHARON KENA pour m’avoir fait confiance pour ce  nouveau partenariat dont j’ai eu la chance de faire ma chronique avant la sortie officielle.


Je vous rappelle que le livre est en pré-vente depuis le 11 octobre 2011 et sera en vente officielle à partir du 18 octobre 2011 aux Editions SHARON KENA.


Mon avis :
Après un livre sur les anges, je retourne vers le monde de la nuit avec les vampires.

Parlons tout d’abord de la couverture.
Celle-ci est très fidèle à l’histoire du livre, c’est à dire que nous retrouvons l’ombre, qui nous fait penser au monde nocturne avec des êtres que nous ne voyons ou ne voulons pas voir.
L’homme caché sous la capuche se rapproche beaucoup du personnage de Sulli et la femme blonde à celui de Délila.


Délila est une journaliste qui un jour doit faire un « papier » sur le Duc de Lancaster et son château.
Ce dernier l’attire beaucoup, on pourrait même dire qu’elle tombe directement amoureuse, et lui paraît très mystérieux.
En parlant de mystère, Délila apprend que des femmes sont retrouvées mortes et qu’une bête féroce les aurait attaquées.
Un soir lors d’une sortie avec une amie dans un nigthclub, Délila rencontre un homme brun répondant au nom de Sulli qui l’attire beaucoup également et qui l’invite à se promener à son bras dans les rues de Montréal.
Délila apprendra à ses dépens à ne pas faire confiance à un homme qu’on ne connaît pas.



Je m’arrêterai là pour l’histoire car j’ai vraiment peur de spoiler.

Ce qui m’a beaucoup plus c’est que nous nous trouvons dans les rues de Montréal et non pas comme dans tous les livres de bit-lit soit en Angleterre soit aux Etats-Unis, donc nous arrivons à être dépaysés.
Je trouve qu’au démarrage les sentiments entre les personnages étaient beaucoup trop rapides mais au fur et à mesure de la lecture nous nous rendons compte qu’ils sont de plus en plus profonds.
Pour ceux qui est des scènes de sexe, elles ne m’ont pas dérangées par rapport à d’autres livres que j’ai pu lire car elles sont assez courtes et ne rentrent pas trop dans les détails donc on peut dire « qu’elles ne tuent pas l’histoire ». (Attention je rappelle que ce livre est interdit au – de 18 ans).


Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé le personnage de Sulli même si celui-ci apparaît comme une personne rustre sans sentiments.
Je l’imagine vraiment comme l’homme qui se trouve sur la couverture du livre c’est à dire brun, mystérieux et très attirant.


Pour terminer mon avis, je voudrais dire que c’est un livre plaisant à lire avec une écriture fluide et que j’ai hâte de lire le tome 2 (qui est en cours d’écriture) pour connaître la suite et ne pas rester « sur ma faim ».


Je voudrais encore remercier les Editions SHARON KENA.


Un dernier mot : n’hésitez pas à le commander ICI !!!!



Aucun commentaire: