dimanche 6 novembre 2011

Chronique sur Divergent de Véronica Roth



Editeur : Nathan collection Blast
Année : 2011
Pages : 487

4ème de couverture
Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.


Mon avis
Tout d’abord, je voudrais remercier les Editions Nathan pour ce premier partenariat.


Je vais commencer sur la couverture du livre.
Je la trouve magnifique avec en fond le paysage d’une ville et au-dessus de ce paysage un ciel qui s’assombrit avec une ombre de jeune fille ainsi qu’une flamme qui ressort.
Avant de lire le livre, on se pose des questions concernant cette flamme et en cours de lecture, nous nous rendons compte qu’elle correspond au symbole d’une des factions.

Véronica Roth a une imagination débordante car dans ce roman nous nous trouvons dans un Chicago qui ne correspond pas à ce que nous connaissons.
Il est divisé en cinq factions : Altruistes, Erudits, Sincères, Fraternels et Audacieux.
Ces cinq factions ont chacune une fonction bien particulière pour la survie du peuple.
Au tout début du livre, nous suivons Béatrice, son frère Caleb ainsi que ses parents qui sont des Altruistes.
A l’âge de 16 ans, les adolescents doivent passer un « test » pour savoir s’ils restent dans la faction où ils sont nés ou s’ils en changent (soit ils suivent le résultat donné, soit ils choisissent la faction qu’ils veulent).

Je peux dire qu’une seule chose, J’AI ADORE.
Véronica Roth réussie à nous faire rentrer dans les factions et à nous faire vivre les aventures et mésaventures des personnages et plus particulièrement de Béatrice (Tris).
Elle a une écriture fluide, ses mots coulent quand on lit et on attend qu’une seule chose c’est de savoir ce qui va se passer à la page suivante.
Il y a une multitude de personnages et tous sont vraiment bien décrits, on ne se perd pas dans des détails insignifiants ou totalement l’inverse, un manque de détails.

Je me suis prise d’affection pour le personnage principale, qui est Béatrice, car elle nous paraît toute petite, menue, sans avoir beaucoup de défense mais bien au contraire elle a une force en elle qui nous pousse à devenir aussi fort qu’elle.
Je me suis également prise d’affection pour un autre personnage qui est Quatre.
Quand nous le rencontrons, il nous paraît comme un jeune homme dur et sans scrupule et au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte qu’il est intelligent et qu’il a une très grande sensibilité.

A la fin de ma lecture, une question nous reste dans la tête, celle de savoir : Est-il possible de changer la nature humaine même si toutes les conditions sont réunies ?

Je voudrais remercier encore une fois les Editions Nathan de m’avoir fait découvrir Divergent mais maintenant il va falloir attendre 2012 pour connaître la suite, le temps va me paraître excessivement long.
 Pour ma part, je n’avais pas encore eu de coup de  et je peux vous dire que ce livre est le premier.

Vous pouvez l’acheter dans toutes les bonnes librairies et surtout n’hésitez pas si vous ne l’avez pas encore lu !




1 commentaire:

Julie E. (pimousse4783) a dit…

c'est un livre que je veux absolument lire !
il va me falloir me le procurer ^^