jeudi 7 juin 2012

Azami de Marc Cantin et Isabel

Editions Nathan
Année 2012
Pages 214

4ème de couverture
De Kaïdo à Paris, un voyage qui va changer la vie d'Azami.
Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l'emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c'est le choc des cultures. Ses habits d'enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l'adolescente qui l'accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant...




Mon avis
Je voudrais remercier les Editions Nathan et plus particulièrement Samia pour ce Service Presse surprise.


Pour commencer, je voudrais vous parler de la couverture. J’adore cette couverture qui représente très bien Azami.

C’est un livre qui est très léger et qui se lit très rapidement. Je me suis surprise à l’avoir lu en 2 heures.

L’histoire est assez sympathique. On suit Azami, adolescente, qui habite au Japon avec sa grand-mère. Un jour son père l’invite à partir en France pour une semaine, car ce dernier doit travailler.
En arrivant dans une famille japonaise vivant en France, Azami va avoir du mal à comprendre nos us et coutumes qui sont tout à fait différentes des siennes.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ma lecture c’est que les auteurs ont très bien réussi à retranscrire quelques coutumes (comme celle du thé) du Japon sans nous compliquer la chose. Ils se sont mis à la portée du lecteur qui peut être assez jeune.

On arrive très bien à se mettre dans la « peau » d’Azami quand cette dernière arrive dans une famille certes de même origine mais tout à fait différente au niveau de la mentalité et des coutumes.

Le personnage d’Azami m’a beaucoup touché car elle se comporte du début jusqu’à la fin comme une parfaite adolescente japonaise qui a été élevée par sa grand mère, même quand elle arrive en France elle ne changera pas de comportement.
Elle ne manquera pas de respect à ses hôtes et fera tout pour qu’elle soit appréciée même si des fois cela se passe mal.

Un autre personnage qui m’a touché est celui de Myo car elle est tout le contraire d’Azami.
Pour ce faire accepter des autres, elle se démarque par ses cheveux verts, sa façon de s’habiller et par son extravagance envers les garçons.
On voit très bien que c’est une façade pour ne pas montrer qu’elle est faible.


Pour en terminer, je voudrais juste dire qu’à la fin du livre il y a une très belle leçon de morale.
Même si je trouve que le livre est écrit pour un jeune public (environ 11 ans), je vous invite à le lire pour sa légèreté.


1 commentaire:

Mélymélo a dit…

Ca donne envie ;D