samedi 23 juin 2012

L'école des saveurs de Erica Bauermeister

Editions Le livre de poche
Année 2011
Pages 244

4ème de couverture
Un jour, la petite Lilian se lance un défi fou : si elle parvient à sortir sa mère, qui vit coupée du monde, de son chagrin en cuisinant, elle consacrera son existence à la gastronomie. La magie d'un bon cacao aux épices opère et, une vingtaine d'années plus tard, Lilian anime tous les premiers lundis du mois un atelier de cuisine dans son restaurant. L'Ecole des saveurs réunit des élèves de tous horizons. De l'automne au printemps, ils vont partager tentatives culinaires et aspirations cachées, découvrir la force insoupçonnée des parfums et des épices, capables par leur douceur ou leur piquant d'éveiller des ardeurs inconnues et de guérir des peines anciennes... Sensuel et savoureux, ce roman culinaire fait la part belle aux cinq sens, et dépeint avec justesse la passion et la patience de ceux qui comprennent le langage secret de la cuisine.


Mon avis

On découvre Lilian durant son enfance.
Un jour elle décide de se lancer dans la préparation de petits plats pour essayer de guérir sa mère.
La maladie de sa mère : lire et ne penser à rien d’autre même pas à sa fille.
Le défi de Lilian : si sa mère arrive un jour à lever sa tête de ses livres pendant qu’elle mange un plat de Lilian, cette dernière deviendra cuisinière.

Je ne comptais pas acheter ce livre et puis un jour, j’ai vu l’avis de Plaisir des Livres et de Juriandcammy et donc je me suis laissée tenter.


Ce livre est une dégustation pour les papilles et aussi pour la tête.
Il est léger et très frais, il m’a fait un bien fou.
On rencontre une multitude de personnages qui sont autant attachants les uns que les autres.
On les découvre lors d’un cours de cuisine organisé par Lilian.

J’ai beaucoup apprécié le fait de les rencontrer et de partager quelques moments intimes de leurs vies.

Ce qui est très sympa, c’est que l’histoire tourne autour des personnages mais également de la cuisine. J’ai eu comme impression que la cuisine était un personnage à part entière (mais on n’est quand même pas submergé par la thématique, ce n’est pas non plus un livre sur les recettes).

J’ai également apprécié le fait d’avoir quelques conseils pour la cuisine, comme par exemple la préparation du crabe (car je ne connaissais pas du tout cette façon de faire :P)

On se trouve très vite happé par cette histoire et c’est tellement bien écrit que j’ai eu l’impression d’être avec eux et de préparer moi aussi de bons petits plats pour mon chéri.

Nous partageons une tranche de vie de personnes et ça fait beaucoup de bien au moral.

Ce n’est pas un coup de cœur car pour moi, il me manque un petit quelque chose.
J’aurais aimé découvrir la vie de Lilian, comment se sont passées ses études, si elle a une famille etc. 

2 commentaires:

Titia a dit…

Il me tente bien celui ci !

Joan's Kingdom a dit…

OUi il faut que tu le tente, moi je me suis régalée :P