lundi 17 août 2015

L'illusion délirante d'être aimé de Florence Noiville



Editions Stock
Date de sortie 19 août 2015
Epub


4ème de couverture
Le syndrome de Clérambault est la conviction délirante, illusoire, d’être aimé de quelqu’un. Intéressée par les liens entre littérature, neurosciences et psychanalyse, la romancière et journaliste Florence Noiville illustre dans son nouveau roman les mécanismes et les répercussions de ce syndrome, qui peut entraîner vers la jalousie extrême, voire la folie meurtrière.Journaliste et écrivain, Laura Wilmote prend conscience qu’elle se trouve piégée par C., une ancienne amie d’enfance, devenue sa collègue : celle-ci s’habille pareillement, la harcèle de messages, distille de fausses informations sur internet. Peu à peu, Laura se sent dépossédée de son identité, de sa liberté, d’autant plus violemment qu’elle est la seule à percevoir la relation infernale qui se joue malgré elle. C’est en interrogeant divers spécialistes qu’elle découvre les travaux du psychiatre Gaëtan Gatian de Clérambault.Comment sortir des filets d’une telle relation destructrice ? Comment ne pas se laisser contaminer par la folie ? L’ illusion délirante d’ être aimé nous offre un subtil et troublant jeu de rôles, et des retournements inattendus.


Mon avis
Je voudrais remercier la Librairie Decitre et les Editions Stock pour m'avoir fait découvrir ce second roman de la rentrée littéraire 2015.

Laura travaille à la télévision comme journaliste et présente son émission de télévision.
Elle se retrouve avec une amie, C., avec qui elles ont fait les mêmes études.
Un jour, C., décide de s'habiller de la même manière que Laura et va lui dire que c'est facile d'être elle.
Est-ce que C. est obnubilée par Laura ?



Encore une très belle découverte pour cette rentrée littéraire.
Je ne connaissais pas Florence Noiville et je suis contente de l'avoir découverte ainsi que son roman.

Je ne connaissais également pas la maladie du Syndrome de Clérambault.
Pour vous en dire un peu plus sur ce syndrome, la personne qui en est atteinte harcèle la personne qui l'intéresse, à en devenir vraiment hystérique et même à devenir menaçante.


J'ai aimé les recherches que fait Laura afin de connaître cette maladie et surtout pour apprendre comment faire et comment réagir fasse à cette personne qu'elle croyait connaître, et qui du jour au lendemain "pète un câble".
Ces recherches nous permettent de mieux connaître ce syndrome et nous explique comment les personnes atteintes se sentent impuissantes et ne réalisent vraiment pas ce qui leur arrive.


En ce qui concerne les personnages, j'ai beaucoup apprécié celui de Laura à qui tout réussissait et puis un jour, plus personne ne la comprend et surtout les gens qui l'entourent commencent à croire que c'est elle qui à des problèmes psychologiques.
J'ai trouvé que Laura réagit bien à ce qui lui arrive même si cela ne doit pas être évident de gérer sa nouvelle vie.

Le personnage de C. est très bien travaillé. Elle a réussi à me déranger dans sa manière d'être et m'a même fait quelques fois peur.


Florence Noiville a été vraiment très forte dans sa façon de mener l'histoire.
On ne sait pas trop sur quel pied danser car on ne sait pas si Laura est harcelée ou si c'est son imagination qui lui joue des tours.
Tout au long de notre lecture, on se pose beaucoup de questions et on devient avare des réponses qui nous sont apportées.

J'ai trouvé également que l'écriture de Florence Noiville est très efficace et nous donne envie de connaître la suite. La présentation du roman y est aussi pour beaucoup car elle est très aérée avec des chapitres assez courts.


Je ne m'attendais pas à une fin pareille qui a été menée avec une main de maître et qui nous montre comment la situation peut se retourner très facilement.


Pour en terminer, si vous voulez découvrir un roman intéressant (qui vous apprend des choses) avec une tension nerveuse assez déroutante, je vous invite vivement à le découvrir.



Aucun commentaire: