lundi 5 février 2018

Tenebra Roma de Donato Carrisi






Editions Calmann Levy
Date de sortie 18 octobre 2017
304 pages


4ème de couverture
Et si Rome se retrouvait plongée dans les ténèbres pour toujours…"

Cinq siècles auparavant, le pape Léon X lança cet avertissement : Rome ne devra jamais être plongée dans l’obscurité. Pourtant, lorsqu’aujourd’hui la foudre s’abat sur une centrale électrique au cours d’une terrible tempête, les autorités romaines sont forcées d’imposer un black-out total de vingt-quatre heures sur la ville le temps de réparer les dégâts. Dès le crépuscule, les ombres reviennent envahir Rome.
Dans le chaos et la panique qui s’ensuivent, une silhouette plus sombre que les autres va se déplacer silencieusement à travers la capitale, laissant derrière elle une traînée de morts… ainsi que des indices.
Marcus, le prêtre de l’ordre des Pénitenciers, peut reconnaître et interpréter les anomalies sur les scènes de crime. Mais le pénitencier a perdu son arme la plus précieuse : sa mémoire. Lui-même victime du tueur, il échappe de justesse à une mort atroce, sans plus aucun souvenir des derniers jours passés. Il va devoir remonter le fil de sa vie en même temps que la piste du monstre.


Mon avis
Je voudrais remercier le site Netgalley et les Editions Calmann Levy pour ce partenariat.


Depuis le temps que je voulais découvrir un livre de Donato Carrisi et bien je n'ai pas été déçue.

Vous allez me dire "attention mais c'est un 3ème tome". Et bien oui, je m'en suis rendue compte un peu tard mais cela ne m'a pas du tout dérangée et je suis tout de suite rentrée dans l'histoire.


Vous êtes directement pris par les évènements qui vont arriver à Marcus.
Rome est plongée dans le noir à cause d'un black-out total de la ville mais surtout éléments climatiques vont être complètement perturbés.
Tout ce mélange va faire sortir un meurtrier en série.


En ce qui concerne l'histoire, j'ai été happée par tous les éléments mis en place au fur et à mesure de la lecture.
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde car l'auteur ne nous laisse pas le temps de souffler, entre les meurtres, le black-out et l'enlèvement d'un enfant.


Pour ce qui est des personnages, j'ai fait la rencontre de Marcus (un prêtre) et de Sandra (photographe).
Pour une fois, je ne peux pas dire lequel des personnages j'ai préféré.
Que ce soit Marcus ou Sandra, ils ont tous les deux de l'importance pour faire avancer l'histoire.
Chacun leur tour, ils m'ont plu et déplu dans leurs faits et gestes.


Concernant la plume de Donato Carrisi, cette dernière est fluide, additive et surtout rythmée.
Oui comme je le disais plus haut, l'auteur ne nous laisse pas tergiverser une seule seconde.
On passe d'une scène à une autre si facilement que cela en est peut être même dérangeant.

Donato Carrisi réussi le pari de nous faire nous poser mille et une questions tout au long des enquêtes qui sont menées par nos deux protagonistes.


Pour en terminer, j'ai vraiment apprécié ma lecture qui m'a emportée dans un tourbillon d'émotions.
Pour tout vous dire, je suis vraiment curieuse de découvrir un des autres romans de Donato Carrisi pour voir s'ils sont à la hauteur de celui-ci.


Aucun commentaire: